Management participatif : Tout ce que vous devez savoir sur le management participatif

Les responsables des services humains travaillant dans les agences de garde d’enfants utilisent souvent les informations fournies par le personnel de prestation de services pour prendre ou modifier des décisions concernant la politique de l’agence, la gestion du comportement des clients et les procédures organisationnelles. Cette forme de leadership, appelée gestion participative (PM), est bien connue et employée avec succès dans de nombreuses organisations à but non lucratif et à but lucratif. Pour plus d’informations, lisez cet article.

J’ai pensé qu’il pourrait être utile à nos lecteurs, qui sont souvent à l’écoute de divers modèles de gestion, y compris la gestion participative, d’examiner une définition de la gestion participative, d’en connaître les avantages et de voir comment elle est généralement utilisée dans les agences (et aussi comment elle est malheureusement mal utilisée).

Premièrement – qu’est-ce que le MP ?

C’est une méthode de fonctionnement et de gestion d’un organisme qui permet aux employés non seulement de mettre en œuvre les décisions de gestion mais aussi de les influencer – parfois de manière substantielle. Bien que certains gestionnaires limitent la participation aux employés qui mettent en œuvre les initiatives et les décisions de gestion (le rôle traditionnel des employés), d’autres impliquent davantage les employés. Ces gestionnaires ne se contentent pas de rechercher les idées du personnel sur l’utilité, la faisabilité et les implications de leurs décisions. Certains cadres, surtout dans le monde du profit, donnent un réel pouvoir de décision aux employés de niveau inférieur, notamment en ce qui concerne l’embauche et le licenciement de nouveaux travailleurs ou de travailleurs non productifs, le ralentissement ou l’arrêt des lignes de production (dans l’industrie manufacturière) et même la recommandation de changements organisationnels de base aux cadres supérieurs lorsqu’ils siègent au conseil d’administration.

Quels sont les avantages du MP ?

La gestion participative dans notre domaine peut conduire à l’autonomisation des travailleurs des échelons inférieurs et intermédiaires et, par extension, elle peut améliorer la motivation du personnel, son engagement envers l’agence (et son identification avec elle), ce qui conduit en fin de compte à un meilleur service pour les enfants pris en charge.

Un autre avantage évident est la possibilité d’améliorer la qualité des décisions. Le personnel connaît souvent mieux que les responsables la réalité quotidienne de la prestation de services aux enfants en difficulté, et si on leur demande de donner leur avis sur une idée de gestion, ils peuvent aider à l’affiner « ou même en indiquer les limites ».

Un autre avantage du MP est qu’il peut aider les gestionnaires à mieux comprendre la culture du personnel, ce qui peut également conduire à de meilleures décisions.

Le plus important est sans doute que le GP, en tant qu’approche de gestion, crée des conditions qui aident les travailleurs à se sentir comme des adultes en qui ils ont confiance et qui sont respectés, et qui veulent contribuer à l’amélioration de l’organisation – un élément important nécessaire pour améliorer les performances et le moral du personnel.

Comment le MP est-il utilisé ?

Le MP est « fait » de plusieurs manières dans les organisations à travers le pays – et même dans le monde. Pour certains gestionnaires, le PM signifie des équipes de travail semi-autonomes dans lesquelles les membres du personnel se réunissent régulièrement avec les membres de leur équipe (en présence ou non de superviseurs) pour prendre des décisions importantes concernant leur travail en équipe. Ces équipes peuvent faire part de leurs décisions sous forme de recommandations à l’encadrement intermédiaire ou supérieur, mais peuvent également se voir confier le pouvoir de prendre et de mettre en œuvre ces décisions.

Un autre mode de MP, tout à fait différent, est celui où les représentants des travailleurs participent aux réunions (les réunions à distance avec meet jitsi ) du Conseil d’administration en tant que membres votants. (C’est ce que l’on observe parfois en France et en Allemagne). Un modèle différent de MP est observé lorsque les travailleurs/le personnel sont réellement propriétaires de l’organisation et prennent des décisions collectivement (quelques exemples intéressants se produisent en Espagne et dans différentes parties des États).

Un des inconvénients des mouvements populaires

Parfois, le MP est utilisé de manière à donner au personnel le sentiment que sa contribution à une politique ou à une approche de gestion de l’enfance est recherchée – mais pas utilisée. Cette forme de MP est ce que les spécialistes des sciences sociales ont appelé la « pseudo-participation ». Les travailleurs des agences de garde d’enfants se plaignent fréquemment de cette méthode et la reconnaissent pour ce qu’elle est, à savoir une tentative bidon de leur faire accepter une décision de la direction prise de haut en bas et déguisée en décision participative. L’utilisation abusive de ce modèle de gestion est assez destructrice et renforce la méfiance du personnel à l’égard de la direction.

Partager sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin