• bitcoinBitcoin (BTC) $ 43,277.00 1.15%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,048.37 4.63%
  • cardanoCardano (ADA) $ 2.26 5.71%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.04%
  • binance-coinBinance Coin (BNB) $ 347.85 0.7%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.940892 0.54%
  • solanaSolana (SOL) $ 137.32 1.1%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.04%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 29.32 3.18%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.207370 1.35%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.06%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 24.18 24.84%
  • cosmosCosmos (ATOM) $ 40.60 1.33%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 24.46 6.02%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 151.73 0.3%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 511.39 0.38%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 43,295.00 1.33%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 1.16 2.6%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 45.33 0.28%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.280693 0.43%
  • tronTRON (TRX) $ 0.088594 2.56%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 47.41 0.16%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 58.56 3.95%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.091688 0.05%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.11%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 61.09 4.57%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 5.15 0.14%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022268 0.05%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 19.05 2.5%
  • moneroMonero (XMR) $ 234.82 1.44%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.021690 1.04%
  • aaveAave (AAVE) $ 294.42 6.95%
  • eosEOS (EOS) $ 4.02 0.05%
  • okbOKB (OKB) $ 13.61 3.97%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000007 3.33%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 1.21 1.96%
  • kusamaKusama (KSM) $ 329.56 0.69%
  • neoNEO (NEO) $ 38.89 0.81%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 130.64 3.06%
  • makerMaker (MKR) $ 2,376.17 4.64%

Comment l’IA améliore la gestion financière pour les PME et les comptables

Qu’est-ce que l’IA, et comment fonctionne-t-elle ?

Bien qu’au grand public le terme Intelligence Artificielle soit familier, il peut y avoir de nombreuses idées fausses à son sujet. Décomposons donc le terme pour avoir une idée un peu plus claire de ce qu’est la bête IA et de son fonctionnement.

Selon une définition simple, l’intelligence artificielle (IA) est une imitation de l’intelligence humaine par des machines programmées pour penser et agir comme des humains, y compris des processus tels que l’apprentissage et la résolution de problèmes, afin de trouver le meilleur moyen d’atteindre l’objectif fixé. Le concept se base sur l’hypothèse que l’intelligence humaine peut être décrite avec précision pour que les machines puissent la comprendre et la simuler.

La notion est apparue pour la première fois en 1955 en tant que discipline académique et a survécu à plusieurs périodes d’optimisme et de déception à son sujet. L’objectif majeur de la recherche en IA est de construire une technologie qui permettrait à une machine de fonctionner comme un être humain. C’est un vaste problème qui comprend divers sous-problèmes responsables de différents aspects, notamment la robotique, l’apprentissage automatique, le traitement du langage naturel, etc.

 

Comment l’IA peut-elle aider les petites entreprises ?

Une récente enquête mondiale a montré qu’environ 44 % des PDG voient l’IA d’un bon œil, estimant qu’elle pourrait même avoir un impact plus important sur le monde que la révolution Internet. Toutefois, le niveau de scepticisme à son égard est également assez élevé (33 % des personnes interrogées). Ce fait pourrait expliquer que les entreprises ne tirent pas encore le meilleur parti de la mise en œuvre de l’IA. Ainsi, seuls 5 % des chefs d’entreprise interrogés ont confirmé qu’ils utilisaient des initiatives d’IA à grande échelle dans leur entreprise ou qu’elles étaient fondamentales pour leurs opérations. Environ 40 % ont admis avoir introduit l’IA dans leur entreprise, mais seulement pour des utilisations limitées. Et plus de la moitié n’ont aucun plan à court ou à long terme pour mettre en œuvre l’IA dans leurs processus.

 

Cependant, l’exploitation des technologies d’IA peut aider les petites entreprises de diverses manières : de l’expérience client, des RH et du recrutement aux ventes, au marketing et à la gestion de projet. L’un des défis fondamentaux auxquels les PME sont confrontées est la capacité à couvrir tous les besoins commerciaux nécessaires dans des conditions de budgets serrés et de manque de ressources. Souvent, les employés des PME et même les propriétaires des entreprises doivent porter plusieurs casquettes, en étant responsables, par exemple, du marketing et des ventes, ou de l’acquisition, de l’assistance et de la fidélisation des clients, etc. À ce stade, la mise en œuvre de solutions basées sur l’IA peut leur faciliter radicalement la vie en automatisant de grandes charges de travail, qu’il s’agisse de rechercher, d’analyser et de présélectionner des CV pour les RH ou de jouer le rôle de support de première ligne pour la communication avec les clients (pensez aux différents chatbots), et bien d’autres choses encore.

L’un des domaines dans lesquels les PME peuvent tirer le meilleur parti des outils basés sur l’IA est celui des finances. Habituellement, cette gestion nécessite l’exactitude des données pour pouvoir refléter l’image complète de la santé financière d’une entreprise et s’assurer qu’une entreprise dispose de tous les éléments nécessaires à sa croissance future. Cependant, le traitement manuel de charges de données peut fortement être source d’erreurs, sans parler du temps que cela peut prendre.

Et ici, les solutions basées sur l’IA peuvent être d’une grande aide, en prenant l’entière responsabilité de la consolidation et de l’analyse des données nécessaires.

 

Comment l’IA peut-elle aider les comptables ?

En tenant compte de ce qui est dit ci-dessus, on pourrait penser que les comptables ne peuvent pas profiter de la mise en œuvre de l’IA, car il semble vraiment que les solutions basées sur l’IA ont tendance à leur voler leur travail. Cependant, c’est l’une des plus grandes idées fausses sur l’IA en comptabilité. Au contraire, les solutions basées sur l’IA s’avèrent aujourd’hui développer la pratique de la comptabilité pour de nombreux professionnels. Tout comptable peut vous dire à quel point il peut être fastidieux de saisir les données financières de ses clients dans les livres, et combien de temps il faut pour vérifier que les données sont complètes et exactes. Il est essentiel d’avoir des livres propres pour fournir des rapports précis, y compris des rapports fiscaux. Et nous savons tous à quel point des déclarations fiscales inexactes peuvent avoir des répercussions sur les propriétaires d’entreprises.

Partager sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin