• bitcoinBitcoin (BTC) $ 64,424.00 0.36%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,485.36 0.34%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999507 0.01%
  • solanaSolana (SOL) $ 134.38 2.6%
  • usd-coinUSDC (USDC) $ 0.999784 0.02%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.485957 0.68%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.123870 0.48%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.375309 2.54%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000018 1.06%
  • tronTRON (TRX) $ 0.118597 1.39%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 64,312.00 0.08%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 13.72 3.85%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 5.63 0.2%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 386.50 0.99%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 9.99 1.64%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 73.95 1.35%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.565825 1.23%
  • daiDai (DAI) $ 0.999092 0.02%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 8.20 0.79%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 23.38 1.69%
  • moneroMonero (XMR) $ 162.67 4.61%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.091122 2.24%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 6.75 1.61%
  • okbOKB (OKB) $ 41.78 0.4%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 4.40 1.72%
  • makerMaker (MKR) $ 2,470.71 2.07%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.025900 2.09%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.50 0.07%
  • aaveAave (AAVE) $ 79.82 6.09%
  • eosEOS (EOS) $ 0.562759 1.7%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 43.82 0.75%
  • neoNEO (NEO) $ 11.34 0.88%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 2.23 0.7%
  • iotaIOTA (IOTA) $ 0.172800 1.12%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 70.19 0.63%
  • kusamaKusama (KSM) $ 23.71 0.31%
  • binance-usdBUSD (BUSD) $ 0.950259 1.77%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.023979 0.26%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.023509 0.16%

Traverser les crises : les enjeux de la restructuration d’entreprise

La restructuration d’une entreprise est un moment central dans son existence qui cristallise de nombreux enjeux : tandis que les pouvoirs publics se proposent d’intervenir en tant qu’accompagnateurs, notamment dans l’objectif de maintenir un maximum d’emplois, les entreprises font face à plusieurs défis en interne. Chaque restructuration soulève des enjeux qui lui sont propres, mais d’autres questions sont communes à toutes les opérations et ont tendance à cristalliser les difficultés. Le management de transition s’impose comme une solution de choix pour faire face à ces nombreux défis et réussir les restructurations d’entreprise.

 

Des entreprises françaises en difficulté ?

 

Chaque année, en France, des dizaines de milliers d’entreprises font face à des difficultés financières (les petites entreprises et surtout les microentreprises sont particulièrement concernées) qui les amènent parfois à envisager une opération de restructuration induisant un ralentissement de l’activité. Les chiffres augmentent fortement en tant de crises, comme l’ont démontré les confinements successifs liés à la crise sanitaire de la COVID-19 en 2020 et 2021 comme le confirment les difficultés économiques et tout spécifiquement énergétiques actuelles liées au conflit russo-ukrainien. Néanmoins, comme le rappelle l’INSEE, ces ralentissements sont compensés à l’échelle globale par la création de près de 90.000 entreprises par mois, dont environ 55.000 microentreprises et 35.000 entreprises classiques. Il n’en reste pas moins que les opérations de restructuration ont des conséquences importantes à l’échelle locale sur les entreprises concernées, leurs dirigeants et leurs salariés.

 

La restructuration des entreprises et les pouvoirs publics : un enjeu social

 

La restructuration d’une entreprise engendre souvent un certain nombre de pertes d’emplois, ce qui cristallise les enjeux du point de vue médiatique et attire l’attention des autorités. Les dispositifs d’accompagnement à la restructuration que les pouvoirs publics mettent en place ont ainsi pour principal objectif de maintenir un maximum d’emplois. Rattachés au Préfet de région et au directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS), les Commissaires aux restructurations et à la prévention des difficultés en entreprise (CRP) mènent ainsi un travail de terrain auprès des entreprises concernées. Selon les derniers chiffres de la Direction générale des entreprises, en 2021, près de 2.000 entreprises ont été accompagnées dans leur restructuration par le réseau de CRP, ce qui a permis de protéger près de 12.000 emplois. Les PME restent la cible principale des CRP, à hauteur de 65 %, mais les enjeux, en matière de maintien de l’emploi, sont bien plus importants quantitativement lorsque la restructuration concerne une grande entreprise ou un grand groupe. Si les CRP interviennent auprès des entreprises en situation de restructuration pour sauver des emplois, il revient aux entreprises elles-mêmes de relever en interne la majorité des défis inhérents à ces opérations.

 

Du transversal au particulier : les défis des entreprises en restructuration

 

Il existe plusieurs types de restructurations d’entreprises. Par exemple, une restructuration des activités demande à mener des études financières et à dresser des business plans avant de passer à la réalisation concrète des projets avec l’investissement dans de nouveaux locaux et du nouveau matériel. À l’inverse, une restructuration organisationnelle demande des réflexions plus précises et détaillées sur l’organisation interne du travail afin d’optimiser à la fois les résultats et les coûts. Les enjeux particuliers sont donc très spécifiques en fonction du type de reconversion, mais aussi du secteur d’activité et de la taille de l’entreprise. En revanche, d’autres enjeux plus transversaux sont souvent, à tort, relégués au second plan. Hormis les questions liées aux ressources humaines évoquées plus haut et les questions financières qui restent évidemment prioritaires pour les dirigeants d’entreprises, l’adaptation des systèmes informatiques, des stratégies de communication et du développement commercial entre autres est rarement perçue comme prioritaire. Ce sont pourtant ces activités transversales qui, adaptées prématurément à la nouvelle situation, permettent de traverser les périodes de restructuration avec plus de sérénité.

 

Management de transition : réussir sa restructuration d’entreprise avec Adequancy

 

Pour faire face à tous les défis qu’induit une restructuration, de nombreuses entreprises font appel à des manageurs de transition via Adequancy, la plateforme de référence en France. Le management de transition est particulièrement adapté lorsque les entreprises, traversant des moments décisifs, doivent s’adapter à des changements de fonds : lors de l’ouverture d’un nouveau site, du recrutement d’une nouvelle équipe dirigeante, de l’organisation d’une levée de fonds ou encore lors d’opérations de fusion-acquisition ou de restructuration. Les manageurs de transition, s’ils peuvent s’avérer utiles à tout moment dans l’existence d’une entreprise, sont avant tout des professionnels de l’urgence, de la crise et du changement.

Par exemple, un grand groupe a récemment fait appel à Adequancy pour être accompagné lors de sa restructuration, en particulier sur le volet informatique. Un Directeur des systèmes d’information est donc intervenu pour restructurer l’intégralité du schéma directeur des systèmes d’information en redéfinissant les projets stratégiques d’une part, et en réorganisant les fonctions et les process du pôle informatique d’autre part. En seulement quelques mois de travail, ce manageur de transition dépêché par Adequancy avait fait tout le nécessaire pour que l’opération de restructuration de l’entreprise se déroule sans encombre.

Partager sur