• bitcoinBitcoin (BTC) $ 50,572.00 0.1%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 4,303.44 0.65%
  • binance-coinBinance Coin (BNB) $ 576.78 1.71%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.28%
  • solanaSolana (SOL) $ 189.59 2.56%
  • cardanoCardano (ADA) $ 1.38 2.87%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.21%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.814366 0.86%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 30.08 6.29%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.176717 0.45%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000036 1.81%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 2.36 3.7%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.4%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 50,443.00 0.12%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 161.12 0.82%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 20.59 4.31%
  • tronTRON (TRX) $ 0.090182 3.33%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.37%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 472.53 0.45%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 17.10 1.07%
  • okbOKB (OKB) $ 27.32 4.14%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.286966 1.69%
  • cosmosCosmos (ATOM) $ 24.15 0.94%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 86.13 0.8%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.091830 1.77%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 29.50 1.88%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 39.07 1.24%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 39.42 0.08%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.021803 0.16%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 4.65 1.94%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022423 0.04%
  • moneroMonero (XMR) $ 205.67 2.1%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 1.17 0.3%
  • eosEOS (EOS) $ 3.21 1.56%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 163.46 9.44%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 12.05 2.18%
  • kusamaKusama (KSM) $ 293.01 1.67%
  • aaveAave (AAVE) $ 186.48 1.09%
  • makerMaker (MKR) $ 2,602.55 0.13%
  • neoNEO (NEO) $ 29.53 0.71%

Tout savoir sur le bilan de compétence

Vous songez à une reconversion professionnelle ou aspirez à de nouveaux challenges professionnels ? Vous cherchez à analyser vos forces et faiblesses ? Le bilan de compétences est un outil individuel d’accompagnement qui pourra vous être utile. Son but est de faciliter votre évolution professionnelle en faisant une analyse de vos compétences professionnelles et personnelles, de vos aptitudes et de vos motivations. Le bilan de compétences est un dispositif qui vous aide à définir votre projet professionnel ou un projet de formation éventuellement. Les réalités du marché du travail obligent tous les acteurs à accorder plus d’importance à cet outil, défini à l’article L 6313-10 du Code du travail. Si vous êtes intéressé par le contenu d’un bilan de compétences, voici quelques informations à connaître.

Faites un bilan de compétences pour relancer votre carrière

Les raisons ou motivations qui peuvent conduire à réaliser un bilan de compétences peuvent être diverses et variées. Cependant, quelles que soient vos motivations, le bilan présente de nombreux avantages. Réaliser un bilan de compétences vous permet de :

  • faire le point sur votre carrière en prenant suffisamment de recul par rapport à votre situation professionnelle pour soit la débloquer, la relancer ou simplement la conforter,
  • réfléchir à vos envies actuelles et à votre avenir,
  • booster votre confiance en connaissant et en acceptant vos forces et faiblesses,
  • découvrir de nouvelles motivations, de nouvelles perspectives professionnelles ou de nouveaux intérêts pour vous épanouir dans votre travail et réussir votre projet professionnel en suivant un plan d’action concret,
  • envisager de nouveaux horizons.

Le bilan de compétences propose donc un dispositif pour définir un projet professionnel en fonction de vos envies et des besoins du marché actuel.

Découvrez un exemple de projet professionnel : devenir gestionnaire de paie

Le bilan de compétences est donc un outil nécessaire à la réalisation de nouveaux projets professionnels. Pour mieux comprendre son impact, prenons ici l’exemple d’une reconversion professionnelle (peut être aidée par un CSP par exemple) pour devenir gestionnaire de paie.

Le gestionnaire de paie est celui qui, chaque mois, collecte les différentes données variables de paie telles que les absences, les congés payés et les heures supplémentaires à l’aide d’un logiciel de paie. Si vous êtes assistant en ressources humaines et que vous connaissez les principes de l’administration du personnel, vous maîtrisez déjà une bonne partie des tâches d’un gestionnaire de paie. Le bilan de compétences vous permettra de savoir si vous avez le niveau pour suivre une formation diplômante. Si vous envisagez une reconversion professionnelle, des blogs tels que la-paie-facile.com vous donneront les conseils et les informations nécessaires pour poursuivre une carrière de gestionnaire de paie.

Devenir gestionnaire de paie nécessite une formation en gestion de la paie qui dure entre six et neuf mois, une période de stage en cabinet ou dans un service de ressources humaines et doit être validée par un examen, sanctionnée par un entretien devant un jury de responsables paie. Si vous êtes déjà en poste, vous pouvez devenir gestionnaire de paie sans obtenir de diplôme, par voie interne. Dans ce cas, il serait intéressant pour vous de savoir que le bilan de compétences est éligible au CPF. Posez donc la question à votre DRH ou au service gestion de carrière.

bilan de compétences, gestionnaire de paie

Respectez les conditions pour faire un bilan de compétences

Le bilan de compétences peut être effectué par tout le monde. Désormais étape incontournable dans une carrière, ce dispositif est ouvert aussi bien aux salariés qu’aux chômeurs. Sous certaines conditions, le bilan de compétences est également proposé aux fonctionnaires.

Un salarié peut décider de faire un bilan de compétences. S’il prend l’initiative de faire ce bilan en dehors du temps de travail, il n’est nullement tenu d’informer son employeur de sa démarche. En revanche, il se verra dans l’obligation de faire une demande de congé de bilan de compétences. Ce congé, prévu par la loi, ne pourra lui être accordé que sous certaines conditions.

S’il est salarié en CDI, il aura besoin de justifier de cinq années de salariat, dont un an au sein de son entreprise actuelle. Un délai de cinq ans doit être respecté entre deux bilans de compétences. S’il s’agit d’un salarié en CDD, il devra justifier de 24 mois de salariat au cours des cinq dernières années, dont quatre au cours de la dernière année. La demande de congé de bilan doit être présentée à l’employeur au moins deux mois avant le début du bilan.

Réalisez votre bilan de compétences en plusieurs étapes

Après l’inscription auprès d’un centre, un rendez-vous vous est donné afin de discuter de votre projet avec un consultant. Le bilan de compétences est une suite d’entretiens qui dure au maximum 24 heures. Ces séances en face à face avec un consultant sont réparties dans le temps. Les différentes étapes du bilan de compétences se déroulent sur environ deux mois.

On commence par un entretien individuel qui vise à définir les besoins et à présenter les conditions de déroulement du bilan. Vient ensuite une phase d’investigation qui permettra d’analyser les aptitudes et centres d’intérêt. Au cours de cette étape, seront proposés au candidat des tests d’orientation professionnelle, de personnalité, etc. Certains bilans intègrent des tests psychologiques, qui peuvent être pratiqués par des psychologues ou des conseillers formés et certifiés.

Vous y verrez peu à peu plus clair sur vos compétences actuelles ou à développer, mais aussi sur vos aspirations profondes. Vous aboutirez à une conclusion avec la remise d’un document de synthèse qui résumera toutes vos informations. Il sera accompagné des moyens à mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs et réaliser votre projet professionnel. Ces moyens peuvent s’articuler autour de planning, de méthodes, de formations, etc. C’est cet aspect à la fois intime et professionnel du bilan de compétences qui rend ce dispositif atypique et indispensable.

Financez le coût d’un bilan de compétences

Le bilan de compétences n’est pas gratuit. Son coût varie entre 1 500 € et 2 000 € HT. Depuis le 1er janvier 2017, le bilan de compétences peut être financé partiellement ou totalement par le Compte Personnel de Formation. Le bilan de compétences peut également être financé par le plan de formation de votre entreprise et donc par votre employeur. Consultez Mon Compte Formation, un service proposé par le ministère du Travail, pour monter votre dossier de formation.

Partager sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin