• bitcoinBitcoin (BTC) $ 17,057.34 0.08%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,266.47 0.05%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 0.999022 0.18%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.03%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.386918 0.52%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.100336 2.26%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.318564 0.81%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.914408 0.13%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 5.48 0.38%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 79.73 1.84%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000009 0.98%
  • okbOKB (OKB) $ 21.07 1.78%
  • daiDai (DAI) $ 0.999261 0.1%
  • solanaSolana (SOL) $ 14.14 0.87%
  • tronTRON (TRX) $ 0.053425 0.03%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 6.19 0.4%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 7.10 2.52%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 17,036.32 0.22%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 10.14 1.89%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 19.56 0.15%
  • moneroMonero (XMR) $ 144.08 0.79%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.085821 1.37%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 111.94 0.61%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 4.57 0.67%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.019202 0.76%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 4.43 0.52%
  • eosEOS (EOS) $ 0.959911 2.64%
  • aaveAave (AAVE) $ 63.82 1.64%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 0.899777 1.84%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 41.50 0.68%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 3.95 0.82%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.213154 0.93%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022681 0.1%
  • makerMaker (MKR) $ 628.98 1.36%
  • neoNEO (NEO) $ 7.08 1.17%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 25.45 0.17%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022102 0.08%
  • kusamaKusama (KSM) $ 30.45 3.89%

Tout ce que les entrepreneurs doivent savoir sur les start-ups virtuelles

Il fut un temps pas si lointain où le lancement d’une entreprise nécessitait qu’un entrepreneur saute à travers une série de cerceaux bien établis. Certains d’entre eux comprenaient la recherche d’un emplacement physique, l’investissement de coûts d’installation substantiels et l’embauche d’une équipe physique d’employés.

Bien que ce style de lieu de travail soit encore une option pour de nombreuses petites entreprises, les entrepreneurs d’aujourd’hui ont plus de choix. La révolution numérique n’a pas seulement changé la façon dont les clients interagissent avec les entreprises, mais aussi la façon dont les entreprises s’organisent et se structurent.

Le meilleur exemple se trouve peut-être dans la start-up virtuelle, une entreprise non seulement basée en ligne, mais aussi située en ligne, avec des personnes à distance qui collaborent et travaillent où qu’elles soient dans le monde.

 

Les nomades numériques

Travailler à distance plutôt que dans un lieu physique fixe permet de faire des économies et facilite également la liberté et les possibilités de style de vie qui auraient été absolument impensables à n’importe quel moment de l’histoire avant la fin des années 1990.

Cela ouvre également le réservoir de talents. Avant de pouvoir toucher ces talents, que doivent considérer les entrepreneurs de start-ups virtuelles ?

 

Externalisation ou recrutement ?

Lorsque vous vous lancez dans la constitution d’une équipe virtuelle, l’une des premières décisions que vous devrez prendre concerne la composition de votre accord avec elle. Allez-vous externaliser des tâches individuelles ou les embaucher de façon permanente dans votre équipe ? Les meilleures start-ups virtuelles utilisent généralement ces deux accords, car ils ont tous deux des forces et des faiblesses.

L’externalisation vous laisse libre de tout engagement à long terme, vous donne une plus grande agilité et des opportunités d’apporter des idées différentes dans votre entreprise. La contrepartie est qu’il peut devenir difficile de travailler de manière cohérente sur plusieurs projets. Il peut également être exigeant de communiquer de manière répétée votre mission, vos valeurs et vos directives à une équipe en constante évolution.

L’embauche de personnes sous contrat permanent vous donne plus de cohérence et de stabilité. C’est la meilleure option pour les tâches continues qui seront requises dans votre entreprise sur une base régulière, car l’embauche sur une base salariée représente invariablement une meilleure valeur par projet. Cependant, cela vous expose également à des coûts permanents, ce que certains entrepreneurs virtuels préfèrent éviter.

La composition de votre accord avec les employés à distance ou les freelances sera parmi les premières questions qu’ils poseront, alors assurez-vous que vous l’avez clairement défini avant de procéder.

Partager sur