• bitcoinBitcoin (BTC) $ 20,013.00 0.18%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,335.26 0.98%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.08%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.479527 2.3%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.08%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.427649 0.95%
  • solanaSolana (SOL) $ 33.43 0.49%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.064349 6.15%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 6.32 2.23%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000011 0.98%
  • daiDai (DAI) $ 0.999224 0.28%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.824466 0.64%
  • tronTRON (TRX) $ 0.062087 1.09%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 6.52 3.4%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 20,004.00 0.46%
  • okbOKB (OKB) $ 15.36 1.83%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 53.98 1.35%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 27.48 0.97%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 7.62 1.09%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 12.77 2.24%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.117783 1.31%
  • moneroMonero (XMR) $ 144.37 1.06%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 120.33 1.1%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.023425 2.26%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.48 1.51%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 5.94 2.84%
  • eosEOS (EOS) $ 1.17 2.23%
  • aaveAave (AAVE) $ 76.87 1.25%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.06 1.33%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022653 0.11%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 49.03 0.22%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.274999 2.26%
  • makerMaker (MKR) $ 831.99 3.17%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 4.69 0.09%
  • neoNEO (NEO) $ 8.72 1.65%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022061 0.18%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 26.79 1.47%
  • kusamaKusama (KSM) $ 42.81 1.63%

Passez à l’impartition informatique

À l’évidence, il n’est pas envisageable d’externaliser tous les services au sein d’une entreprise. En revanche, parmi ceux qu’il est possible de sous-contracter à un tiers, nous pouvons trouver celui qui gère l’informatique. On parle alors d’impartition informatique. Cette démarche implique de laisser la totalité ou une partie de l’exploitation du service TI à une organisation extérieure. Elle gagne en popularité depuis quelque temps. Selon le baromètre Outsourcing d’Ernst & Young, 73 % des entreprises se sont lancées dans ce domaine durant ces dix dernières années [1]. Nous vous invitons à découvrir tout ce qu’il faut savoir pour passer à l’impartition informatique.

En quoi consiste l’impartition informatique ?

L’impartition est un processus qui implique de sous-contracter certains de vos services à un tiers ou à une organisation extérieure. Cette manœuvre peut se faire à l’échelle locale ou internationale. L’impartition informatique consiste alors à embaucher des ressources extérieures pour qu’elles s’occupent de la gestion de votre service TI. Cela peut se faire en entier ou en partie. Il s’agit notamment de gérer le parc informatique et les serveurs.

À noter que cette démarche est une pratique courante. Elle permet aux entreprises de toute taille de croître à mesure que leurs besoins évoluent. Cela se fait sans risque et sans investissement majeur. Un contrat régissant le service d’impartition TI confirme l’entente entre les parties et fixe les conditions de la prestation. Il détermine également les responsabilités qui incombent au sous-traitant. Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous adresser à une entreprise spécialisée en impartition informatique.

fonctionnement impartition informatique

Quels sont les avantages de l’impartition informatique ?

De nombreuses entreprises se lancent dans cette démarche. Voici pourquoi.

L’accès à une expertise et à des technologies de pointe

Grâce à l’impartition, vous pouvez bénéficier d’une équipe qui travaille à plein temps pour résoudre vos problèmes. Ces intervenants aident également à optimiser vos services informatiques. Par ailleurs, la démarche vous permet d’accéder aux technologies les plus sophistiquées et les plus récentes.

L’efficacité et la productivité

L’impartition informatique offre la possibilité de bénéficier de davantage de temps à consacrer à votre cœur d’activité. Vous pourrez ainsi générer davantage de revenus. La manœuvre vous donne aussi l’occasion de répondre aux attentes de vos usagers et de vos gestionnaires. Cela se fait en conservant une visibilité sur les opérations TI courantes. Cette démarche vous permet également de déléguer en toute confiance vos infrastructures TI. Cela s’applique, qu’elles soient complexes en mode cloud ou traditionnelles via un processus et des outils de gestion.

La facilitation de votre transformation numérique

L’impartition implique l’utilisation d’outils technologiques. À cet effet, elle conduit sans aucun doute à une augmentation de la productivité. Elle engage aussi un besoin d’implantation et de maintenance. Nous pouvons ainsi affirmer qu’elle facilite votre transformation numérique et vous permet de bénéficier de précieux conseils sur les nouvelles technologies. Ces dernières contribuent notamment à favoriser votre croissance.

Le maintien d’une sécurité optimale

La sécurité informatique est cruciale au sein d’une entreprise. Si elle est compromise, cette dernière peut devenir vulnérable et subir une intrusion, sans même le savoir. Lorsqu’une cyberattaque a lieu, les coûts directs et indirects sont conséquents. L’image de marque se voit alors impactée et la confiance se perd du côté des clients ainsi que des partenaires. Afin d’éviter ce scénario, une impartition informatique est essentielle. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une aide pour mettre en place une protection adéquate et accéder à des formations en cybersécurité.

La maîtrise de votre budget

Afin de réduire vos dépenses, vous pouvez également essayer l’impartition informatique. La démarche contribue à diminuer vos coûts de maintenance et d’exploitation du système d’information. Elle aide également à optimiser le budget de l’entreprise. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ? Il ne vous reste plus qu’à choisir la durée du contrat d’impartition et le modèle de tarification.

Quel coût pour passer à l’impartition informatique ?

Plusieurs facteurs influent sur le coût de l’impartition informatique. Nous pouvons notamment citer l’ampleur de la mission, le type d’externalisation et le savoir-faire du prestataire. Prenons pour référence une ressource possédant 2 à 3 ans d’expérience et qui travaille 20 à 40 heures par semaine. En l’occurrence, il faut compter entre 41 000 et 78 000 euros.

Comment se déroule la collaboration avec le prestataire ?

La collaboration avec un prestataire en informatique est fondée sur l’article 1104 du Code civil. Ce dernier impose aux parties d’être de « bonne foi ». Le professionnel doit ainsi vous informer, vous conseiller et vous mettre en garde de tous les détails de l’impartition. Quant à vous, vous devez participer activement à la réalisation de la démarche. Votre rôle est de coopérer et de dialoguer avec le prestataire. À cet effet, il vous revient de définir et d’exprimer vos besoins en l’absence de cahier des charges. Nous faisons face à un défaut de collaboration si une des parties rend impossible ou difficile l’exécution du contrat.

impartition informatique prestataire

Comment trouver un bon prestataire d’impartition informatique ?

Vous devez prendre en compte plusieurs critères pour trouver un bon prestataire d’impartition informatique. Voici quelques détails.

Le tarif proposé

Avant tout, vous devez éviter de choisir un professionnel uniquement par rapport à un prix compétitif. Ce montant peut en effet parfois masquer une qualité inférieure due à une mauvaise organisation ou à l’affectation de techniciens inexpérimentés. Sachez également qu’un prestataire digne de confiance doit énoncer de manière claire et détaillée le coût de chaque service fourni.

L’historique du prestataire d’impartition informatique

Vous devez également vous pencher sur l’ancienneté du prestataire pour déterminer s’il est fiable ou non. De plus, vérifiez la taille moyenne de son effectif et de ses projets ainsi que son chiffre d’affaires. Trouvez des informations sur son domaine de prédilection, ses compétences, ses travaux et son palmarès. Regardez aussi sa stratégie d’expansion, sa vision et sa culture d’entreprise. Vous pouvez également chercher ses références clients et ce que disent ses employés, tout comme les médias ainsi que le public. Cernez sa réputation tout en veillant à faire attention aux détails. Enfin, enquêtez sur ses programmes de formation et sa stratégie de gestion de crise. Lorsque vous obtiendrez toutes les informations, contactez le prestataire si vous trouvez qu’il dispose d’un parcours historique chargé.

La communication externe du prestataire

Vous devez en l’occurrence identifier l’activité du prestataire sur les sites internet et les plateformes les plus populaires. Vérifiez notamment sa présence sur LinkedIn, Facebook, Twitter, YouTube et Instagram. Regardez s’il communique régulièrement pour créer le buzz concernant ses prestations, ses équipes et ses évènements via des publications. Si tel est le cas, le professionnel est fiable.

La méthodologie de travail du professionnel

La méthodologie de travail du prestataire garantit sa fiabilité et la qualité de l’opération qu’il effectue. À cet effet, il doit suivre un processus distinct dans son activité. Il doit également utiliser des technologies de pointe et des outils de collaboration en adéquation avec la situation de votre entreprise. Un professionnel efficace procédera à un audit informatique de votre société avant de se mettre au travail. Cela permet notamment de trouver des solutions adaptées et sur mesure.

La performance

Étudiez également les processus de qualité établis par le prestataire. Il s’agit notamment des étapes de contrôle et d’assurance qualité à suivre. Analysez aussi ses KPI pour mesurer la productivité, le dynamisme des équipes et le code source. Vérifiez aussi les attestations dont il dispose. Cela permettra de savoir s’il répond aux normes.

La stabilité de l’opération

Déterminez l’environnement économique et juridique dans lequel le prestataire œuvre. Il peut s’agir d’onshoring, de nearshoring ou d’offshoring. De plus, assurez-vous que vous pourrez communiquer librement avec l’équipe dédiée qui assumera l’impartition informatique. En l’occurrence, il est bénéfique qu’ils parlent la même langue que vous.

Les obligations légales

Veillez également à choisir un prestataire qui respecte les lois. En l’occurrence, celles relatives à la prévention des risques ainsi que les règlements anti fraude et anticorruption. Le professionnel doit aussi adhérer aux législations européennes et honorer toutes les clauses du contrat.

Sources :

[1] https://hellodarwin.com/fr/blogue/5-raisons-adopter-impartition-informatique

Partager sur