• bitcoinBitcoin (BTC) $ 23,801.00 3.37%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,733.23 2.76%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.05%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.03%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.540297 4.32%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.377765 1.26%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.05%
  • solanaSolana (SOL) $ 42.66 6.24%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 8.97 5.6%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.070582 2.49%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000012 3.16%
  • daiDai (DAI) $ 0.999722 0.04%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.930925 2.29%
  • tronTRON (TRX) $ 0.070423 0.94%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 23,786.00 3.28%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 38.24 1.47%
  • okbOKB (OKB) $ 18.43 1%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 62.06 2.16%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 9.02 1.71%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 8.45 9%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 11.56 6.62%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.126356 2.3%
  • moneroMonero (XMR) $ 166.17 2.78%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 144.16 2.41%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 9.13 2.92%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.032096 2.72%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 8.40 2.53%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.67 3.55%
  • aaveAave (AAVE) $ 104.86 5.19%
  • eosEOS (EOS) $ 1.26 2.55%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 62.72 2.38%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022655 0.07%
  • makerMaker (MKR) $ 1,149.52 4.73%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.349746 0.05%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 34.84 3.01%
  • neoNEO (NEO) $ 11.74 2.78%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022059 0.01%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 4.61 10.76%
  • kusamaKusama (KSM) $ 65.07 0.91%

Optimisez les conditions de travail de vos employés

Pour qu’ils soient productifs, les employés ont besoin de travailler dans de bonnes conditions. Cela les aide en outre à rester en bonne santé et à être aptes à atteindre leurs objectifs. En tant qu’employeur, vous devez prendre des dispositions pour améliorer leur quotidien au bureau. Découvrez ainsi comment optimiser les conditions de travail de vos employés.

Procurez-vous un analyseur d’air

Un analyseur d’air est un dispositif qui peut examiner et assainir l’air au sein de votre lieu de travail. Il est équipé de capteurs lui permettant de mesurer le taux de particules fines présentes dans l’air. Il y a aussi un système de filtration qui détecte et élimine tout type de polluant et d’allergène pouvant altérer la santé de vos employés. Après absorption et filtrage, l’air est rejeté sans aucune particule et ne représente donc plus un danger pour la santé. Vous devez savoir qu’un air pollué peut entraîner diverses pathologies telles que l’AVC, le cancer du poumon et la cardiopathie ischémique. Selon l’OMS, il est également la cause du décès d’environ 7 millions de personnes chaque année. Cela montre l’importance d’avoir un dispositif d’assainissement. Si vous avez besoin d’un analyseur d’air, choisissez un modèle ayant de bonnes caractéristiques, auprès d’un spécialiste du traitement de l’air des espaces de travail. Il doit alors contenir :

  • un détecteur de mouvement pour fonctionner uniquement en présence des employés,
  • un capteur de COV pour détecter les composés organiques volatils,
  • un capteur CO2 pour détecter au-delà de 5 000 ppm,
  • une technologie NDIR pour détecter du gaz…

En plus d’assainir l’atmosphère, les purificateurs d’air indiquent la température présente en intérieur. Cette fonction est importante, car elle permet de maintenir cette température à un bon degré. Selon l’OMS, elle doit être au minimum à 16 °C pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires et à 20 °C pour les personnes très jeunes ou celles qui sont très âgées.

traitement de l'air au travail

Mettez en place le CHSCT

Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) est une organisation dont l’objectif est de satisfaire les intérêts communs du personnel d’une entreprise. Sa mise en place n’est possible que dans les entreprises ayant au minimum 50 salariés.

Le mécanisme de mise en place

Pour mettre en place un CHSCT, vous devez convoquer un collège de désignation. Il doit être constitué des délégués du personnel (titulaires comme suppléants) et des membres élus du comité d’entreprise. Le collège aura pour mission d’élire les membres du CHSCT. Avant cela, il fixe la date limite pour le dépôt de candidature et les conditions de vote. L’élection des membres du CHSCT se fait par un vote à bulletin secret et tous les employés de l’entreprise peuvent déposer leurs candidatures.

Les réunions du CHSCT

Une fois mis en place, le CHSCT doit se réunir au moins une fois par trimestre et plus fréquemment si cela est nécessaire. Il s’agit de réunions ordinaires et en tant qu’employeur, vous devez veiller à ce qu’elles se passent dans de bonnes conditions. L’initiative pour ces rencontres doit venir de vous. Avant chaque réunion, vous devez définir l’ordre du jour avec le secrétaire. Cet ordre doit être envoyé à l’inspecteur du travail et aux membres du CHSCT. En plus des réunions ordinaires, l’article L4614-10 du Code du travail prévoit une possibilité de réunions extraordinaires. Le CHSCT peut donc se réunir après une demande spéciale de deux membres du comité. Dans ce cas, vous ne pouvez pas refuser. Le mandat des membres du CHSCT est d’une durée de 2 ans renouvelable. En cas de démission d’un représentant, celui-ci doit être suppléé dans un délai d’un mois. En ce qui concerne les heures de délégation, vous devez laisser une durée minimum à chaque membre du comité pour l’exercice de ses fonctions. Cette période doit être rémunérée à l’échéance normale, car il est considéré comme un temps de travail.

analyseur d'air pour travailler dans de bonnes conditions

Prévenez les risques au travail

En tant qu’employeur, vous êtes dans l’obligation de protéger vos salariés. Vous devez pour cela élaborer un plan pour prévenir les risques auxquels ils sont confrontés au travail.

Évaluez les risques

Pour prévenir les risques au travail, il faut dans un premier temps les évaluer. Vous devez ainsi analyser le quotidien de vos employés en prenant connaissance de leurs situations réelles au travail. N’hésitez pas à vous entretenir avec eux ou à les observer. En fonction des informations recueillies, vous pourrez estimer la probabilité de la réalisation d’un risque et son degré de gravité. Ces deux paramètres vous permettront de mettre en place des actions de préventions adaptées.

Mettez en place des actions de prévention

Après l’évaluation des risques, vous pouvez mettre en place les actions de prévention. Elles doivent être adaptées à votre domaine d’activité.

L’attribution des tâches en fonction des compétences

Attribuer des tâches en fonction des compétences est une mesure qui peut protéger vos employés de divers risques liés à leur activité professionnelle. La mauvaise manipulation d’un outil peut par exemple entraîner un incident grave autant pour l’employé non qualifié que pour l’entreprise. Vous devez également penser à offrir des formations aux collaborateurs qui occupent des postes sensibles. Cela leur donnera la possibilité de s’adapter aux réalités actuelles et d’avoir la maîtrise des équipements de travail.

La protection individuelle et les mesures d’hygiène

En fonction de vos activités, vous pouvez mettre à la disposition de chacun de vos employés des équipements de protection individuelle. Il peut s’agir de chaussures de sécurité, de gants de protection, de combinaison adaptée aux travaux et éventuellement d’un masque respiratoire. Ces équipements leur permettront de travailler sans être trop exposés aux dangers. Pour lutter contre les infections, vous pouvez instaurer des règles d’hygiène. Cela peut être le nettoyage et la désinfection des locaux de travail, le lavage des mains avec des produits hydroalcooliques, l’application de crèmes protectrices sur les mains, etc. Vous pouvez en outre imposer un type de présentation physique : cheveux attachés, ongles courts, non-port de bijoux… Les mesures sur la restriction vestimentaire ne sont nécessaires que si elles peuvent protéger vos employés de certaines maladies et de leur prolifération.

La protection collective du lieu de travail

Les locaux de votre entreprise doivent avoir un éclairage optimal, un bon traitement de l’air et un bon niveau acoustique. Ces dispositions aideront les employés à travailler dans de bonnes conditions et les incitera à donner le meilleur d’eux-mêmes. Les sols des espaces pouvant faire glisser facilement comme les toilettes doivent être couverts d’un revêtement antidérapant. Les voies de circulation telles que les issus de secours et les entrées doivent être dégagées à plein temps pour faciliter l’évacuation du personnel en cas d’incident.

Sources :

Statistique du nombre de personnes qui meurent à cause de l’air pollué (https://www.who.int/fr/news/item/02-05-2018-9-out-of-10-people-worldwide-breathe-polluted-air-but-more-countries-are-taking-action)

Code du travail (https://www.inrs.fr/demarche/evaluation-risques-professionnels/ce-qu-il-faut-retenir.html)

Température recommandée par l’OMS (https://www.electrolux.fr/support/support-articles/confort-de-la-maison/purificateurs-dair/quelles-donnees-le-purificateur-dair-mesure-t-il/)

Partager sur