• bitcoinBitcoin (BTC) $ 66,635.00 1.62%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,499.44 1.15%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.02%
  • solanaSolana (SOL) $ 169.02 0.4%
  • usd-coinUSDC (USDC) $ 0.999664 0.04%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.592664 4.77%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.129305 5.27%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.432254 0.85%
  • tronTRON (TRX) $ 0.134323 0.1%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000018 1.87%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 66,728.00 1.76%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 6.32 1.58%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 14.07 2.14%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 393.28 2.41%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 7.95 0.47%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 73.11 1.89%
  • daiDai (DAI) $ 0.999106 0.05%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.533650 2.47%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 10.20 3.31%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 23.78 2.17%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.104924 1.26%
  • moneroMonero (XMR) $ 162.39 1.55%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 4.65 4.7%
  • makerMaker (MKR) $ 2,787.80 0.55%
  • okbOKB (OKB) $ 42.91 0.37%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 6.49 1.86%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.031178 1.41%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.62 4.95%
  • aaveAave (AAVE) $ 100.35 1.65%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 47.44 2.69%
  • eosEOS (EOS) $ 0.608340 1.96%
  • neoNEO (NEO) $ 11.76 2.5%
  • iotaIOTA (IOTA) $ 0.174906 1.42%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 2.06 1.69%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 70.34 1.11%
  • kusamaKusama (KSM) $ 22.64 3.1%
  • binance-usdBUSD (BUSD) $ 0.997530 2.71%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.024044 0.01%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.023637 0.16%

Les limites de l’entonnoir de prospection : un éclairage nécessaire

Dans le domaine du marketing et de la vente, l’entonnoir de prospection est un outil de travail dont on ne peut se passer. Il offre une représentation visuelle et simple des étapes par lesquelles un prospect doit passer avant d’être converti en client. Mais cet outil connaît également certaines limites qui peuvent impacter sur son efficacité et sa pertinence.

 

Une vision linéaire qui ne correspond pas toujours à la réalité

 

Parmi les limites de l’entonnoir de prospection, la première vient de la conception même de l’entonnoir : il présente un cheminement linéaire, où chaque étape suit logiquement la précédente. Or, le parcours de décision d’un prospect peut être bien plus complexe et imprévisible. Certains prospects peuvent ainsi passer directement de la phase de sensibilisation à celle d’évaluation sans avoir besoin de passer par la phase de considération ou encore revenir en arrière dans leur processus de réflexion.

 

La multiplicité des canaux de communication

Avec l’avènement des nouvelles technologies et des médias sociaux, les points de contact entre prospects et entreprise se sont multipliés ces dernières années. Ces différents canaux de communication rendent difficile, voire impossible, de suivre avec précision le parcours de chaque prospect. Cela entraîne donc une perte d’efficacité dans la gestion de l’entonnoir, car on ne sait pas toujours quel canal a été déterminant pour transformer le prospect en client.

 

Un manque de flexibilité qui nuit à l’adaptation

 

La rigidité de l’entonnoir de prospection peut également poser problème. En effet, les étapes proposées sont souvent standardisées et ne prennent pas en compte les spécificités du secteur d’activité, des produits ou services vendus ou encore des cibles visées. Cela peut conduire à une mauvaise gestion des prospects, notamment pour ceux dont le parcours d’achat diffère de la norme.

 

Le besoin d’une approche personnalisée

Dans un contexte concurrentiel où les consommateurs recherchent de plus en plus d’authenticité et de proximité avec les marques, une stratégie d’entonnoir unique et rigide peut sembler peu judicieuse. Les entreprises doivent désormais miser sur l’individualisation de leur marketing et adapter leur discours selon les besoins et attentes de chaque prospect, ce qui n’est pas toujours possible avec un entonnoir classique.

 

L’importance accordée au milieu et bas de l’entonnoir au détriment du haut de l’entonnoir

 

L’attention est souvent portée sur les étapes de conversion, car elles sont celles qui permettent de transformer un prospect en client et donc de générer du chiffre d’affaires. Néanmoins, il ne faut pas négliger l’importance du haut de l’entonnoir. Le travail réalisé lors des phases de sensibilisation et de considération peut jouer un rôle tout aussi crucial dans cette transformation : ces efforts permettent en effet d’éduquer les prospects et de les préparer à prendre une décision éclairée.

 

Le risque de négliger le travail de fond

Ainsi, en axant principalement leurs efforts sur le milieu et bas de l’entonnoir, les entreprises prennent le risque de laisser filer des prospects intéressés, mais n’étant pas encore prêts à passer à l’action. Plutôt que d’abandonner ces prospects à leur sort, il serait pertinent de mettre en place un système de nurturing (ou de maturation) permettant de les accompagner tout au long de leur parcours.

 

La difficulté de mesurer et suivre les indicateurs de performance

 

Pour s’assurer que l’entonnoir de prospection fonctionne efficacement, il est nécessaire de pouvoir mesurer et analyser les performances en temps réel. Cependant, cela peut s’avérer complexe à mettre en place pour diverses raisons : données peu fiables, absence d’un outil unique permettant d’avoir une vue globale sur chaque étape ou encore difficulté à déterminer quels KPIs suivre pour éviter de se perdre dans un excès d’information.

 

Des données quantitatives non-représentatives de la qualité

Enfin, l’accent mis sur des indicateurs de performance purement quantitatifs peut masquer certains aspects qualitatifs, qui sont essentiels pour comprendre l’évolution du marché et identifier les axes d’amélioration potentiels. Par exemple, suivre le nombre de leads générés ou de clients convertis donne une idée de la performance globale, mais ne permet pas d’entrevoir ce qui se cache derrière : quel type de prospects intéresse l’entreprise ? Comment ont-ils été convaincus ? Quelle est la satisfaction des nouveaux clients ? Autant de questions pouvant être essentielles pour affiner sa stratégie et son approche.

Partager sur