• bitcoinBitcoin (BTC) $ 43,317.00 1.42%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,064.04 5.29%
  • cardanoCardano (ADA) $ 2.26 5.83%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.01%
  • binance-coinBinance Coin (BNB) $ 348.83 0.44%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.949024 0.39%
  • solanaSolana (SOL) $ 137.17 0.93%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.14%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 29.30 2.9%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.207569 0.78%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.11%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 24.24 25.42%
  • cosmosCosmos (ATOM) $ 40.58 1.08%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 24.50 5.51%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 151.92 0.5%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 511.69 0.55%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 43,330.00 1.38%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 1.15 2.17%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 45.17 0.35%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.280552 0.66%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 58.44 3.76%
  • tronTRON (TRX) $ 0.088652 2.54%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 47.43 0.52%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.091649 0.4%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.05%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 61.28 5.17%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 5.16 0.54%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022243 0.18%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 19.06 2.67%
  • moneroMonero (XMR) $ 234.25 1.37%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.021680 0.24%
  • eosEOS (EOS) $ 4.02 0.02%
  • aaveAave (AAVE) $ 294.80 7.16%
  • okbOKB (OKB) $ 13.70 4.71%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000007 2.97%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 1.21 1.69%
  • kusamaKusama (KSM) $ 331.56 0.79%
  • neoNEO (NEO) $ 38.97 0.32%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 130.55 3.29%
  • makerMaker (MKR) $ 2,375.64 4.55%

Les faux pas culturels : Conseils pour les éviter lorsque vous faites des affaires dans le monde entier

Avec de plus en plus de lieux de travail dont les opérations se diversifient et des entreprises réalisant une grande partie de leurs activités à l’échelle mondiale, les faux pas culturels deviennent difficiles à éviter. Avec une augmentation des opportunités pour les mêmes, il ne peut être nié que même les meilleurs professionnels et experts vont à commettre de telles erreurs.

Nous pouvons faire que le besoin de communiquer sur une plate-forme mondiale a conduit à une augmentation des opportunités pour les faux pas culturels. La solution primaire pour cela devrait être de prendre des précautions supplémentaires tout en communiquant avec des personnes de différentes cultures afin que les choses ne soient pas reçues ou mal comprises d’une manière qu’elles n’auraient pas dû. Discutons-en davantage.

 

Qu’est-ce que la culture a à voir avec le travail ?

En tant qu’entité commerciale, vous serez amené à travailler avec des personnes appartenant à différentes cultures et des professionnels de pays que vous n’avez peut-être jamais visités. Vous pouvez être amené à travailler avec  des Japonais, des Chinois, des Allemands, des Américains, des Africains, des Britanniques et diverses autres nationalités. Avant de commencer à travailler avec eux, il devient important de comprendre d’abord leur culture de travail et comment ils reçoivent ou envoient des instructions au travail.

Nous comprenons qu’il n’est pas possible pour chacun d’entre nous d’être un expert dans la compréhension complète de chaque culture existant autour du globe. Il existe tout de même quelques lignes directrices qui peuvent vous aider à faciliter les conversations multiculturelles et à vous assurer qu’il n’y a pas de place pour une quelconque confusion.

Suivre les lignes directrices mentionnées ci-dessous vous aidera à éviter que vous-même ou les membres de votre équipe ne se retrouvent dans un conflit qui pourrait largement impacter votre entreprise.

Discutons-en autant que possible –

Conseil 1# Comprendre d’abord les bases dans leur culture

Lorsque vous savez que vous allez faire des affaires avec un client qui appartient à un pays ou à une culture différente, il est temps de vous préparer à ces longues conversations qu’il pourrait vouloir avoir avec vous. C’est le meilleur moment pour faire des recherches sur leur localisation, les  » goûts  » et les  » dégoûts  » populaires dans leur culture et bien d’autres choses encore.

Les résultats sur le moteur de recherche n’indiquent pas seulement les bases suivies dans leur culture mais ils peuvent aussi vous suggérer les  » choses à ne pas faire  » à garder à l’esprit pendant que vous conversez avec eux. Vous pouvez ne pas le penser et quelques phrases ou mots peuvent détourner l’objectif de votre entreprise (avec eux) vers un autre endroit.

Conseil 2# Une attention particulière aux gestes est importante

Lorsque vous rencontrez des personnes ou des professionnels d’affaires de différents pays, même ces petits gestes et réactions peuvent indiquer des choses différentes dans une culture différente.

Prenons un exemple simple – la plupart d’entre nous aiment s’asseoir avec un pied posé sur l’autre genou qui indique souvent la relaxation. Vous serez surpris de savoir que pour certaines personnes du Moyen-Orient, c’est un geste offensant.

Donc, si vous ne le savez pas, vous pouvez commettre la même erreur avant d’entrer en conversation avec des professionnels d’affaires du Moyen-Orient. Assurez-vous donc d’avoir fait de nombreuses recherches sur leur culture, leur façon de penser, d’agir et de réagir !

 

Conseil 3# Concentrez-vous sur les indices que vous recevez

C’est la meilleure façon de mieux comprendre les gestes et les formes de comportement acceptables dans leur culture. Il est vrai que les communications officielles et les conversations informelles vous en apprennent plus qu’une recherche en ligne. Étant donné que vous devez également entretenir de bonnes relations avec vos clients, le fait de ne pas vous lancer trop tôt dans des « discussions d’affaires » devrait également leur donner l’occasion d’interagir librement. Cela vous donnera également l’occasion d’en apprendre davantage sur les gestes sociaux qui fonctionnent réellement avec eux – cela vous sera utile à long terme !

Conseil 4# Rester réservé au début

Bien que cela ne vous dérange pas d’interagir librement avec eux et d’avoir des conversations  » en dehors des affaires  » dès le début, il est toujours sûr de maintenir un équilibre entre  » être professionnel  » et  » être social « . Il est bon d’avoir le sens de l’humour, mais faire des blagues au début peut conduire à l’embarras.

Puisque vous êtes conscient des différences culturelles entre vous et votre client mais que vous ne savez pas vraiment ce qu’elles sont, il est préférable de paraître professionnel et d’avoir des relations professionnelles avant de penser à devenir personnel. Veillez à éviter les mots qui peuvent être qualifiés d' »argot » dans leur culture. Vous risquez d’être puni pour une faute qui n’est en fait pas la vôtre !

Les entreprises doivent connaître l’art de traiter avec les différents groupes ethniques culturels qui est également considéré comme l’un des défis croissants pour les entreprises opérant à l’échelle mondiale et sur le marché international. Afin de s’assurer que les différences culturelles ne ralentissent pas vraiment la croissance de votre entreprise, une analyse approfondie des choses à faire et à ne pas faire est impérative. Cela ne vous aidera pas seulement à combler les écarts, mais aussi à comprendre leur perception dans les affaires, de sorte qu’une collaboration fructueuse puisse être réalisée avec facilité.

 

 

Partager sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin