• bitcoinBitcoin (BTC) $ 69,273.00 0.92%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,746.19 0.52%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999829 0.04%
  • solanaSolana (SOL) $ 168.30 0.34%
  • usd-coinUSDC (USDC) $ 0.999596 0.01%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.540876 1.14%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.171005 4.54%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.462109 0.75%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000025 2.05%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 69,344.00 0.89%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 17.41 1.09%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 7.42 2.52%
  • tronTRON (TRX) $ 0.113718 1.48%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 492.66 0.45%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 11.30 12.14%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.729643 1.19%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 84.81 0.03%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 12.32 0.37%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.12%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 31.63 0.08%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.99 3.18%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 8.48 0.72%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.110707 0.55%
  • okbOKB (OKB) $ 48.88 0.3%
  • makerMaker (MKR) $ 2,790.94 1.79%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.035490 0.68%
  • moneroMonero (XMR) $ 141.15 0.13%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 2.37 2.14%
  • aaveAave (AAVE) $ 105.30 6.21%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 64.01 1.73%
  • neoNEO (NEO) $ 15.53 2.14%
  • eosEOS (EOS) $ 0.848612 1.14%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 2.98 1.53%
  • iotaIOTA (IOTA) $ 0.230364 0.61%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 75.35 0.48%
  • kusamaKusama (KSM) $ 32.60 2.03%
  • binance-usdBUSD (BUSD) $ 0.999221 0.17%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.023910 0.14%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.023367 0.13%

Le statut de micro-entrepreneur: ce qu’il faut savoir de ses implications.

Pour la création d’une entreprise, l’on dispose généralement de diverses options de régime juridique. Selon la nature de nos activités professionnelles et nos objectifs personnels, il nous revient d’opter pour un régime juridique spécifique. Que faut-il savoir du statut de micro-entrepreneur ? Découvrez l’essentiel à propos dans la suite de cet article.

 

Comment devenir micro-entrepreneur ?

 

Pour bénéficier du statut de micro-entrepreneur, il est indispensable de répondre à certains critères. D’une part, toutes les activités de votre commerce et les fournitures de votre logement ne doivent pas atteindre la barre des 188 700 €. D’autre part, les prestations de services doivent être en dessous de 77 700 €. Outre cela, devenir micro-entrepreneur exige de franchir les étapes suivantes :

  • trouver le nom ;
  • déclarer l’activité ;
  • domicilier l’entreprise ;
  • immatriculer l’entreprise ;
  • souscrire à une assurance ;
  • ouvrir un compte bancaire pro.

Chacune de ces étapes est indispensable pour acquérir le statut d’auto-entrepreneur.

 

Avantages du statut de micro-entrepreneur

 

Le statut de micro-entrepreneur présente plusieurs avantages. Parmi les plus pertinents, on peut évoquer les avantages ci-après.

 

Une facilitation de la gestion

La majeure partie des jeunes entrepreneurs hésitent à créer leur propre boîte, par peur de devoir gérer d’énormes charges. Pour eux, le statut de micro-entreprise est l’alternative parfaite. En optant pour ce statut juridique, ils n’ont définitivement plus besoin de s’occuper des publications légales, des bilans comptables ou encore de la rédaction de statuts. De plus, vous pouvez vous faire accompagner dans la procédure par des professionnels comme ceux du cabinet de conseil As des As. En effet, en optant pour une micro-entreprise, la gestion est beaucoup plus simple parce que les formalités administratives sont moins nombreuses. Dans la pratique, il vous faudra juste dresser le livre de recettes, produire les factures des clients, tenir le livre des achats, etc.

 

La simplicité des formalités de création

L’un des avantages du statut de micro-entreprise est certainement la simplicité des formalités de création. La procédure de création d’une micro-entreprise est beaucoup plus simple que celle aboutissant à la création d’une SASU par exemple. Pour acquérir le statut de micro-entrepreneur, vous pouvez directement déposer votre dossier sur la plateforme indiquée.

Vous devrez ensuite patienter une à quatre semaines, pour obtenir votre numéro SIRET. Ce n’est qu’à partir de ce moment que vous aurez officiellement acquis le statut de travailleur indépendant. L’autre avantage de la micro-entreprise, c’est que sa création n’exige pas de capital de départ.

 

La possibilité de cumuler plusieurs statuts

Un autre avantage du statut de micro-entrepreneur, c’est qu’il vous offre la possibilité de cumuler d’autres statuts. Vous pouvez par exemple être micro-entrepreneur et salarié, ou micro-entrepreneur et étudiant. C’est donc un régime parfaitement adapté aux personnes en quête de sources de revenus supplémentaires.

 

La réduction considérable des charges

Les micro-entrepreneurs ont moins de charges que les entrepreneurs. Ils ne sont plus obligés de dépenser autant que ces derniers pour leur logement ou encore pour le paiement des employés. En plus de cela, il faut aussi préciser que les micro-entrepreneurs bénéficient d’une certaine exonération de leurs cotisations sociales.

 

L’opportunité de mener plusieurs activités

Le régime d’auto-entreprise vous permet de cumuler plusieurs activités à la fois. Vous pouvez par exemple proposer dans la même auto-entreprise, des prestations en photographie professionnelle, en rédaction Web et en Webdesign. Vous avez également la possibilité de jumeler à votre activité principale une ou plusieurs autres activités totalement différentes. Cependant, attention ! Il n’est pas permis de créer plusieurs micro-entreprises simultanément.

 

Les inconvénients du statut de micro-entrepreneur

 

La micro-entreprise présente aussi quelques inconvénients dont il est nécessaire de s’informer au préalable. Les plus importants d’entre eux sont ici évoqués.

 

Une limite de chiffre d’affaires

L’un des inconvénients du statut de micro-entreprise est notamment le fait que les plafonds soient faciles à atteindre. Par conséquent, au cas où vous mèneriez une activité où l’achat de matières premières exige de grandes dépenses, vous pourriez très vite atteindre le seuil imposé pour les dépenses. Si par exemple, vous intervenez dans le domaine de la construction, le statut de micro-entreprise n’est pas du tout ce dont vous avez besoin.

 

Des cotisations payées sur le CA

Si dans le cadre d’une SASU les cotisations sont payées sur le bénéfice, ce n’est pas du tout le cas pour une micro-entreprise. Si vous optez pour un régime de micro-entreprise, vos cotisations seront payées sur le CA. Le montant de vos cotisations sociales sera déduit sur la somme totale que vous aurez encaissé.

 

Une couverture sociale moins importante

Un auto-entrepreneur ne jouit absolument pas de la même couverture sociale qu’un salarié. En effet, le statut de micro-entreprise vous fait seulement bénéficier du statut de travailleur non salarié. Rien de plus !

 

Quelques charges invariables à considérer

En dehors des cotisations sociales, le régime de micro-entreprise vous contraint quasiment à certaines charges. D’abord, vous devez obligatoirement vous acquitter des frais associés au compte bancaire que vous avez exclusivement dédié à votre entreprise. Ensuite, tout auto-entrepreneur doit obligatoirement souscrire à une assurance RC Pro relativement coûteuse.

Enfin, le statut d’auto-entrepreneur vous soumet à une cotisation foncière des entreprises. Puisqu’il s’agit d’une auto-entreprise, le montant de la cotisation est fixé en fonction de la valeur locative des biens de votre entreprise. En somme, le statut d’auto-entrepreneur procure de nombreux avantages, mais certains inconvénients sont à considérer, afin de prendre une décision éclairée. Vous ne devez pas perdre de vue vos objectifs à court, moyen et long terme, afin de choisir un régime juridique réellement adapté.

Partager sur
Inscrivez-vous à la newsletter
Nous suivre sur les réseaux sociaux

Sommaire

Les articles du moment