• bitcoinBitcoin (BTC) $ 65,055.00 0.2%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,522.46 1.09%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999346 0.08%
  • solanaSolana (SOL) $ 134.12 0.6%
  • usd-coinUSDC (USDC) $ 0.999933 0.1%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.490714 0.8%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.124466 1.33%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.386089 0.2%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000018 0.31%
  • tronTRON (TRX) $ 0.116791 0.48%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 64,987.00 0.08%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 14.39 0.11%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 5.68 2.57%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 391.54 1.29%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 10.07 0.37%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 74.72 0.58%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.579721 0.28%
  • daiDai (DAI) $ 0.998708 0.01%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 8.37 0.51%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 24.12 0.48%
  • moneroMonero (XMR) $ 168.02 0.84%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.094382 1.12%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 6.90 0.51%
  • okbOKB (OKB) $ 42.93 0.63%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 4.44 0.61%
  • makerMaker (MKR) $ 2,426.99 2.03%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.026862 1.74%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.53 4.44%
  • aaveAave (AAVE) $ 85.85 2.49%
  • eosEOS (EOS) $ 0.575565 0.46%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 44.42 0.3%
  • neoNEO (NEO) $ 11.37 0.66%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 2.28 1.1%
  • iotaIOTA (IOTA) $ 0.178162 0.68%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 70.82 0.82%
  • kusamaKusama (KSM) $ 24.12 0.04%
  • binance-usdBUSD (BUSD) $ 0.947189 2.89%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.023981 0.01%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.023488 0.24%

Le métier de couvreur : zoom sur les assurances qui vous protègent

Le métier de couvreur est exposé à différents risques. Quelle que soit la nature des travaux à réaliser, il est donc essentiel de se protéger en souscrivant une assurance adaptée. En rénovation comme dans le cadre d’une construction neuve, elle se charge de vous couvrir ainsi que les ouvrages réalisés. Les organismes d’assurance proposent une large gamme de couvertures que vous pouvez inclure dans votre contrat. Si certaines sont obligatoires, d’autres restent facultatives, mais vivement recommandées.

Les risques auxquels sont exposés les couvreurs au quotidien

Le métier de couvreur consiste à mettre une construction hors d’eau et hors gel. En plus de s’occuper de la pose ou de la rénovation de toiture, ce professionnel peut également se charger de l’installation de panneaux photovoltaïques, de fenêtres de toit ou encore de la récupération d’eaux de pluie. Dans tous les cas, les travaux se font en hauteur, dans une position plus ou moins contraignante et instable. Les risques de chute et d’accident du travail sont très nombreux. Les conditions météorologiques durant les heures de travail peuvent compliquer la situation et augmenter les risques.

De plus, la manipulation des différents matériaux et le port de charges lourdes pour le chantier peuvent également l’exposer à des risques de blessures. Sans parler de l’exposition prolongée aux éventuels produits chimiques utilisés durant les travaux. Les risques professionnels après la livraison des travaux sont aussi à considérer. Il peut s’agir des malfaçons affectant la solidité de la construction, qui ne sont pas à prendre à la légère. Tout simplement parce que la responsabilité de l’artisan est directement engagée.

Tout cela doit donc vous pousser à choisir un contrat d’assurance adapté, offrant une couverture suffisante pour l’exercice de votre activité.

couvreur assurances

Les assurances obligatoires pour un couvreur

En tant que professionnel du bâtiment, un couvreur doit absolument souscrire une assurance décennale avant le début de tout chantier. Elle prend effet dès la livraison des travaux, sur une durée de 10 ans. Cette assurance décennale pour les couvreurs couvre les éventuelles malfaçons pouvant affecter la couverture du toit et la solidité de la construction. Il peut s’agir :

  • d’une infiltration d’eau venant du toit,
  • de fissures,
  • d’un affaissement,
  • de problème d’étanchéité et d’isolation.

Cette assurance vous évite de devoir financer les frais de réparation, car elle assure leur indemnisation. Le non-respect de cette obligation vous expose à 6 mois de prison. La loi reste très stricte : en plus de devoir prendre en charge les travaux de réparation, une amende de 75 000 euros peut s’appliquer. Le client sera même en droit de vous poursuivre en justice. La garantie biennale couvre les dommages sur les équipements durant les deux ans suite à la réception des travaux.

L’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) est également à souscrire. En cas de dommages causés à un tiers dans le cadre de votre activité, sachez que votre responsabilité est engagée. Vous devez les prendre en charge, qu’ils soient immatériels, matériels ou corporels. L’assurance RC Pro vous évite donc ces coûts élevés.

Comme tout véhicule de particuliers, votre flotte automobile doit également être assurée. Un seul contrat suffit pour protéger l’ensemble de vos véhicules professionnels.

Quelles assurances facultatives un couvreur devrait-il souscrire ?

D’autres assurances ne sont pas imposées par la loi, mais restent pourtant fondamentales. Elles vous offrent une protection optimale pour que vous puissiez exercer à l’abri des risques. C’est le cas de :

  • L’assurance multirisque professionnelle : protège tous les biens et équipements ainsi que le local professionnel. Elle s’applique en cas de vol, de vandalisme, de catastrophes naturelles.
  • La garantie de parfait achèvement : valable durant la première année suivant la livraison des travaux.
  • L’assurance dommages en cours de travaux : couvre les matériaux défectueux et les équipements cassés durant le chantier uniquement.
  • Une bonne protection sociale : nécessaire en cas d’accidents de travail ou de maladie professionnelle. Elle est également indispensable pour une retraite complémentaire.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les différentes garanties proposées par les organismes assureurs. Pensez à comparer les offres pour trouver le meilleur contrat adapté à vos besoins et à votre budget.

Un couvreur doit ainsi se protéger des différents risques auxquels il est exposé durant le chantier et après la livraison des travaux. Pour ce faire, il n’y a rien de tel que la souscription d’une assurance proposant les couvertures adaptées à vos besoins. Même si certaines assurances ne sont pas obligatoires, nous vous recommandons de les considérer au moment de signer votre contrat. Elles vous couvriront de manière optimale. Et bien sûr, le port d’équipements de protection individuelle (ÉPI) reste important pour minimiser les risques d’accidents du travail.

Partager sur
Inscrivez-vous à la newsletter
Nous suivre sur les réseaux sociaux

Sommaire

Les articles du moment