• bitcoinBitcoin (BTC) $ 43,317.00 1.42%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,064.04 5.29%
  • cardanoCardano (ADA) $ 2.26 5.83%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.01%
  • binance-coinBinance Coin (BNB) $ 348.83 0.44%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.949024 0.39%
  • solanaSolana (SOL) $ 137.17 0.93%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.14%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 29.30 2.9%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.207569 0.78%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.11%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 24.24 25.42%
  • cosmosCosmos (ATOM) $ 40.58 1.08%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 24.50 5.51%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 151.92 0.5%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 511.69 0.55%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 43,330.00 1.38%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 1.15 2.17%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 45.17 0.35%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.280552 0.66%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 58.44 3.76%
  • tronTRON (TRX) $ 0.088652 2.54%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 47.43 0.52%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.091649 0.4%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.05%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 61.28 5.17%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 5.16 0.54%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022243 0.18%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 19.06 2.67%
  • moneroMonero (XMR) $ 234.25 1.37%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.021680 0.24%
  • eosEOS (EOS) $ 4.02 0.02%
  • aaveAave (AAVE) $ 294.80 7.16%
  • okbOKB (OKB) $ 13.70 4.71%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000007 2.97%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 1.21 1.69%
  • kusamaKusama (KSM) $ 331.56 0.79%
  • neoNEO (NEO) $ 38.97 0.32%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 130.55 3.29%
  • makerMaker (MKR) $ 2,375.64 4.55%

La loi de Murphy dans le milieu professionnel

Loi de murphy

Avez-vous déjà entendu parler de la loi de murphy ? D’après cette loi, tout ce qui est susceptible de tourner mal va certainement tourner mal. C’est une règle qui ne laisse aucune place à l’espoir et l’optimisme. Et pourtant, ce n’est sûrement pas l’effet d’un pouvoir mystérieux quelconque. La loi de Murphy est souvent démontrée dans le monde du travail. Quelle est son origine ? Quelles sont ses utilités dans le milieu professionnel ? Et les trois lois de Murphy ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir dans notre article.

Qu’est-ce que la loi de Murphy ?

La loi de murphy est en quelque sorte le reflet du pessimisme humain. Cela incombe de la propre perception de chaque personne.

Lorsque tout ce que l’on entreprend se déroule bien, aucune question ne se pose. Par contre, lorsque quelque chose tourne mal, on a tendance à vouloir trouver une explication tangible.

Prenons exemple, si une personne se rend dans un magasin et arrive à destination sans problème, cela est normal. Si elle trébuche en chemin, le cerveau va vouloir en trouver les causes.

La loi de Murphy explique cela comme étant le fatalisme humain. Si une personne est susceptible de faire une erreur à un moment donné, elle va la commettre.

Petite historique de la loi de Murphy

La loi de murphy doit son nom à l’ingénieur de l’US Air Force Edward A. Murphy Jr. Dans les années 40, des tests ont été mené par des officiers dans une base de l’Air Force située en Californie.

Ils avaient pour objectif de déterminer la force de gravité pouvant être supportée par l’homme, afin de concevoir les avions futurs. Pour la simulation d’un crash aérien, un traineau fusée était utilisé, embarquant une personne à l’intérieur, le colonel John Paul Stapp.

Lors des essais, des capteurs étaient placés pour collecter les données. Malencontreusement, ceux-ci ont été mal connectés. Le capitaine Murphy avait alors déclaré en donnant faute au technicien que s’il existe deux manières de faire une chose et que l’une est désastreuse, il procèdera de cette manière.

Un propos pris par humour par le colonel Stapp lors de sa conférence de presse, malgré quelques os brisés et des ruptures de vaisseaux sanguins. Selon l’homme, sa sécurité aurait été assurée par la loi murphy et que toute chose qui pourrait mal tourner va mal tourner. Une loi qui est devenue aujourd’hui universelle.

bad good

Utilités de la loi de Murphy

La loi de murphy est exploitée dans différents domaines en tant qu’outil scientifique et mathématique, en informatique et en entreprise pour la gestion du temps et des risques.

Comme outil scientifique : « l’équation de Murphy »

Une équation e été créée par un ingénieur de l’université de Colombia pour une prédiction de la loi Murphy. L’équation se sert d’une constante qui est égale à 1.

Un exemple a été illustré par l’ingénieur lors d’un essai, un automobiliste conduisant en plein tempête, verra son embrayage tomber en panne. La crainte de l’automobiliste sera alors confirmée.

Dans l’univers scientifique et mathématique, la loi est là pour rappeler que l’échec des systèmes est possible, nécessitant plus de tentative. Cela peut aussi leur faire prendre conscience que les échecs sont coûteux, d’où l’importance de parer par les systèmes de protection.

formule

Dans l’informatique

Dans le monde informatique, la loi Murphy est souvent exploitée dans le cadre des tests de logiciels. C’est une manière de suggérer une panne, une erreur de procédure ou autres. Les potentiels problèmes peuvent alors être anticipés plus facilement.

La gestion du temps et des risques de l’entreprise

La loi Murphy est également utilisée pour l’amélioration des processus de gestion. Chaque équipement devra toujours être testé en considérant que cette loi est vraie. Une anticipation des éventuels manœuvres procure un gain de temps énorme. Pour identifier, décrire et évaluer les risques, la loi Murphy est extrêmement efficace. Une meilleure connaissance de ces risques permet facilement de les réduire et de les contrôler.

Les trois lois de Murphy sur la continuité des activités professionnelles

On peut catégoriser trois lois de Murphy :

  • La première loi Murphy : « Si ça peut mal tourner, ça tournera mal » ;
  • La deuxième loi Murphy : « Si cela ne peut pas mal tourner, cela tournera quand même mal » ;
  • La troisième loi Murphy : « La vie arrive ».

La continuité des activités professionnelles va dépendre de ces lois. C’est en prenant en compte la probabilité qu’une chose peut mal tourner que chaque professionnel pourra anticiper et trouver des solutions à chaque problème. Pas moyen de revenir en arrière, la loi murphy pousse chacun à se surpasser et à refaire des tests avant d’entamer un process.

 

Partager sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin