• bitcoinBitcoin (BTC) $ 66,593.00 0.53%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,586.89 0.4%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999303 0.01%
  • solanaSolana (SOL) $ 147.17 1.68%
  • usd-coinUSDC (USDC) $ 1.00 0.12%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.490599 1.5%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.136694 0.02%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.415317 0.9%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000021 0.26%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 66,638.00 0.4%
  • tronTRON (TRX) $ 0.115482 0.45%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 15.09 0.74%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 6.30 1.39%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 11.40 2.47%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 431.97 0.32%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 79.01 0.56%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.623329 2.5%
  • daiDai (DAI) $ 0.999190 0.08%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 9.30 0.49%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 25.54 0.3%
  • moneroMonero (XMR) $ 173.72 1.07%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.23 1.07%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.098457 1.47%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 7.21 0.82%
  • okbOKB (OKB) $ 46.08 0.6%
  • makerMaker (MKR) $ 2,393.15 3.54%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.029190 1.12%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.70 0.17%
  • eosEOS (EOS) $ 0.658471 0.11%
  • aaveAave (AAVE) $ 85.10 1.58%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 49.53 0.52%
  • neoNEO (NEO) $ 12.69 0.4%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 2.51 0.34%
  • iotaIOTA (IOTA) $ 0.190796 0.13%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 72.00 0.23%
  • kusamaKusama (KSM) $ 26.68 0.45%
  • binance-usdBUSD (BUSD) $ 0.993846 0.37%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.023975 0.06%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.023496 0.19%

La domiciliation d’une SCI : tout comprendre

 

 

Qu’est-ce qu’une SCI ?

 

Une Société Civile Immobilière (SCI) est une structure juridique permettant de faciliter la gestion, l’acquisition et la transmission d’un patrimoine immobilier. Elle est constituée par au moins deux associés qui décident de mettre en commun un ou plusieurs biens immobiliers, dans le but de partager les bénéfices ou de profiter de l’économie qui pourrait en résulter. La SCI est soumise à un régime fiscal spécifique, généralement l’impôt sur le revenu (IR), mais elle peut pareillement opter pour l’impôt sur les sociétés (IS) si cela s’avère plus avantageux. L’un des principaux atouts d’une SCI réside dans la possibilité de transmettre plus aisément son patrimoine immobilier à ses héritiers, tout en évitant certaines contraintes liées à l’indivision et en bénéficiant d’une fiscalité allégée lors des successions. De plus, la SCI offre une grande souplesse dans la répartition des droits et des charges entre les associés, ce qui permet d’adapter la gestion du patrimoine aux besoins spécifiques de chacun.

 

N’hésitez pas à consulter ce site pour en savoir plus : domiciliation-entreprise-lyon.fr/

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de la domiciliation d’une SCI ?

 

Les avantages de la domiciliation d’une Société Civile Immobilière (SCI) sont multiples. 

  • Tout d’abord, elle permet de bénéficier d’une adresse administrative et fiscale pour l’entreprise, facilitant ainsi les démarches administratives et la gestion des biens immobiliers. 
  • Ensuite, la domiciliation offre une certaine flexibilité dans le choix du lieu, puisque la SCI peut être domiciliée chez l’un des associés, dans un local commercial ou encore auprès d’une société de domiciliation. Cette flexibilité permet également de réaliser des économies sur les frais liés à la location d’un local. 
  • De plus, en cas de déménagement, il est possible de transférer facilement le siège social vers une nouvelle adresse.

 

Cependant, il existe aussi quelques inconvénients à prendre en compte. 

  • Si la SCI est domiciliée chez l’un des associés ou dans un local commercial appartenant à l’un d’eux, cela peut engendrer des conflits en cas de désaccord entre les associés ou si l’un d’eux souhaite vendre le bien immobilier concerné. 
  • Par ailleurs, si vous choisissez une société de domiciliation pour votre SCI, il faudra prévoir un budget supplémentaire pour payer les frais liés à ce service. 
  • Enfin, certaines communes imposent des règles strictes en matière de domiciliation et peuvent limiter les possibilités selon le type de bien immobilier détenu par la SCI ou sa situation géographique.

 

Comment choisir le lieu de domiciliation d’une SCI ?

 

Pour choisir le lieu de domiciliation d’une Société Civile Immobilière (SCI), plusieurs facteurs doivent être pris en compte. 

  • Tout d’abord, il est crucial de considérer la localisation géographique des biens immobiliers détenus par la SCI, car une domiciliation proche facilitera la gestion et les démarches administratives. 
  • Ensuite, il convient de réfléchir aux avantages fiscaux offerts par différentes régions ou villes en termes d’impôts locaux et de taxes foncières. De plus, l’accessibilité du lieu de domiciliation pour les associés et les éventuels employés doit également être un critère de choix. 
  • Enfin, n’hésitez pas à comparer les coûts liés à la location ou à l’achat d’un local pour y installer le siège social de votre SCI, ainsi que les services proposés par des centres d’affaires ou des pépinières d’entreprises qui peuvent offrir des solutions clé en main pour faciliter votre installation et optimiser vos coûts.

 

Quels sont les documents nécessaires pour la domiciliation d’une SCI ?

 

Pour la domiciliation d’une Société Civile Immobilière (SCI), plusieurs documents sont nécessaires afin de procéder à son enregistrement auprès des autorités compétentes. 

  • Tout d’abord, il est indispensable de fournir les statuts de la SCI, qui doivent être rédigés et signés par l’ensemble des associés. 
  • Ensuite, un justificatif de jouissance du local où sera domiciliée la société doit être présenté, tel qu’un bail commercial ou un titre de propriété. La déclaration des bénéficiaires effectifs est également requise pour identifier les personnes physiques exerçant un contrôle sur la SCI. 
  • Il faudra aussi inclure un exemplaire du procès-verbal de nomination du gérant, ainsi qu’une copie de sa pièce d’identité et une attestation sur l’honneur attestant qu’il n’a pas fait l’objet d’une interdiction de gérer. 
  • Enfin, le formulaire M0 (Cerfa n°11681) dûment complété devra être joint au dossier pour déclarer la création de la SCI auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent.

 

Quels sont les différents types de SCI ?

 

Il existe plusieurs types de Sociétés Civiles Immobilières (SCI) qui permettent d’organiser et de gérer un patrimoine immobilier. Parmi les différents types, on distingue principalement la SCI familiale, la SCI de location, la SCI d’attribution et la SCI professionnelle.

  1. La SCI familiale est souvent constituée entre membres d’une même famille afin de faciliter la transmission et la gestion du patrimoine immobilier familial. Elle permet une répartition des parts entre les associés selon leurs apports respectifs.
  2. La SCI de location a pour objet principal l’acquisition et la mise en location d’un ou plusieurs biens immobiliers. Les revenus générés par cette activité sont considérés comme des revenus fonciers pour les associés.
  3. La SCI d’attribution a pour objectif de construire ou acquérir un bien immobilier en vue de le diviser en lots attribués à chaque associé selon sa quote-part. Cette forme de SCI est particulièrement intéressante dans le cadre d’un projet immobilier collectif tel qu’une copropriété.
  4. Enfin, la SCI professionnelle a pour but l’exercice d’une activité professionnelle au sein du bien immobilier détenu par la société. Elle concerne généralement les professions libérales, les artisans-commerçants ou encore les entreprises souhaitant détenir leurs locaux professionnels via une structure juridique dédiée.

Chaque type de SCI présente des avantages spécifiques selon l’objectif poursuivi par ses associés et doit être choisi en fonction des besoins et contraintes liées au projet immobilier concerné.

Partager sur
Inscrivez-vous à la newsletter
Nous suivre sur les réseaux sociaux

Sommaire

Les articles du moment