• bitcoinBitcoin (BTC) $ 69,173.00 0.84%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,747.09 0.62%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999918 0.02%
  • solanaSolana (SOL) $ 167.85 0.56%
  • usd-coinUSDC (USDC) $ 0.999814 0%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.540746 1.11%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.171996 4.8%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.461710 0.39%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000025 2.11%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 69,222.00 0.85%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 17.39 1.34%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 7.46 2.85%
  • tronTRON (TRX) $ 0.113730 1.55%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 492.18 0.7%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 11.35 9.64%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.731415 1.04%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 84.94 0.09%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 12.31 0.83%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.03%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 31.59 0.25%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 6.00 2.93%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 8.49 0.21%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.111016 0.6%
  • okbOKB (OKB) $ 48.78 0.62%
  • makerMaker (MKR) $ 2,793.54 1.64%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.035496 0.62%
  • moneroMonero (XMR) $ 141.00 0.27%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 2.37 1.63%
  • aaveAave (AAVE) $ 105.53 5.92%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 63.89 0.18%
  • neoNEO (NEO) $ 15.55 1.21%
  • eosEOS (EOS) $ 0.848633 0.42%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 2.98 1.24%
  • iotaIOTA (IOTA) $ 0.230742 0.6%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 75.27 0.62%
  • kusamaKusama (KSM) $ 32.79 2.18%
  • binance-usdBUSD (BUSD) $ 1.00 0.12%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.023913 0.01%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.023360 0.01%

Facturation électronique obligatoire : opportunités et défis pour les entreprises françaises

La facturation électronique obligatoire est une évolution majeure en France. Si elle peut sembler contraignante au premier abord, elle présente de multiples avantages et s’inscrit dans une tendance plus globale de transformation numérique. Différentes solutions existent pour accompagner les entreprises dans cette transition et leur permettre de profiter pleinement des atouts de cette facturation électronique.

 

Une mise en place progressive pour une adoption généralisée

 

La facturation électronique, autrefois facultative, devient au fur et à mesure obligatoire pour les entreprises françaises. Initialement prévu en juillet 2024, le basculement a été reporté au premier septembre 2026 pour les grandes sociétés et ETI et au premier septembre 2027 pour les PME et TPE. L’objectif de cette mise en œuvre progressive est de les aider à s’adapter à la nouvelle réglementation. Elle leur permettra également d’identifier les solutions et les prestataires les plus appropriés à leurs exigences, d’anticiper les coûts et les investissements nécessaires, de former et sensibiliser leurs équipes aux procédures récentes, de tester et d’accorder leurs systèmes informatiques. Si vous voulez en savoir plus sur le passage à la facturation électronique ou si vous avez besoin d’un accompagnement, vous pouvez contacter des consultants tels qu’Audintex. Vous y trouverez toutes les informations indispensables pour réaliser ce changement. 

 

De multiples avantages pour les entreprises

 

Outre son caractère obligatoire, la facturation électronique présente un certain nombre d’avantages pour les entreprises.

 

Simplification des fonctionnements

Elle remplace les factures papier par des documents numériques, automatisant de multiples tâches manuelles fastidieuses, ce qui permet de :

  • réduire les erreurs humaines ;
  • gagner du temps ; 
  • améliorer la visibilité.

 

Sécurité renforcée

Les factures électroniques sont infalsifiables et plus traçables que les factures papier, ce qui réduit le risque de fraude et de non-paiement. Elles sont cryptées lors de leur transmission et de leur stockage, les rendant inaccessibles aux personnes non autorisées. Elles sont également signées électroniquement par l’expéditeur et le destinataire, qui garantit leur authenticité et leur intégrité.

 

Gain de productivité

L’automatisation des processus de facturation permet aux entreprises de gagner du temps et de se focaliser sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. D’ailleurs, la facturation électronique peut stimuler la productivité en réduisant les délais de traitement, en améliorant la communication avec les clients et en facilitant la collaboration. 

 

Amélioration de la relation client

Les clients peuvent recevoir et payer leurs factures plus rapidement et plus simplement par voie électronique. L’automatisation des processus de facturation réduit les erreurs, ce qui peut améliorer la satisfaction. La facturation électronique permet également aux entreprises de communiquer plus facilement avec leurs clients et renforcer la confiance et la fidélité de ces derniers. 

 

Réduction des coûts

La facturation électronique peut aider les entreprises à limiter leurs frais en diminuant les coûts d’impression, d’envoi et de stockage des factures papier. Elle amoindrit les erreurs qui peuvent entraîner des dépenses pour la correction et la relance et améliore la gestion de la trésorerie. Tous ces éléments permettent de réduire les coûts financiers.

 

Des solutions pour accompagner les entreprises

 

Un certain nombre de solutions sont disponibles pour aider les entreprises à passer à l’électronique :

  • des plateformes de dématérialisation, basées sur le web, qui autorisent les sociétés à gérer l’ensemble de leur mécanisme de facturation électronique de manière centralisée et sécurisée. Elles proposent généralement des fonctionnalités telles que l’envoi, la réception, le stockage et le suivi des factures ;
  • des logiciels de comptabilité : ils comprennent un module de facturation électronique, qui permet de créer, transmettre et obtenir les factures directement. C’est une solution particulièrement intéressante pour les entreprises qui utilisent déjà un programme de comptabilité et qui souhaitent intégrer la facturation électronique dans leurs processus ;
  • des prestataires de services : ils peuvent offrir une large gamme d’appui, comme l’audit des systèmes existants, la sélection d’une option de facturation électronique, sa mise en œuvre et sa gestion.
Partager sur
Inscrivez-vous à la newsletter
Nous suivre sur les réseaux sociaux

Sommaire

Les articles du moment