• bitcoinBitcoin (BTC) $ 23,852.00 3.86%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,675.24 6.52%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.12%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.14%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.416246 3.61%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.39%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.404735 5.89%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.094202 2.44%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 1.23 13.29%
  • okbOKB (OKB) $ 40.30 9.47%
  • solanaSolana (SOL) $ 25.06 6.85%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 6.57 7.52%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 100.50 4.68%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000012 4.37%
  • tronTRON (TRX) $ 0.063625 2.05%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 7.03 8.44%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.09%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 14.87 9.75%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 23,824.00 4.03%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 7.29 6.88%
  • moneroMonero (XMR) $ 179.17 2.84%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 22.49 5.66%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 138.33 5.59%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.093177 4.23%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.71 11.81%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.024925 10.58%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 6.04 4.1%
  • aaveAave (AAVE) $ 91.42 12.81%
  • eosEOS (EOS) $ 1.08 5.12%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.09 9.65%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 43.78 3.74%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 4.25 7.35%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.234984 6.16%
  • makerMaker (MKR) $ 684.97 6.48%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022750 0.16%
  • neoNEO (NEO) $ 8.66 8.13%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022205 0.25%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 33.60 6.39%
  • kusamaKusama (KSM) $ 36.93 5.56%

Entrepreneur : démarrer son entreprise en 2023 ?

La nouvelle année peut être le signe d’une nouvelle aventure entrepreneuriale. Que l’on soit étudiant, salarié en quête d’indépendance ou en reconversion, on peut avoir envie de créer son activité cette année. C’est une bonne résolution, mais il faut y être préparé et bien se renseigner. Démarrer une entreprise n’est pas une mince affaire et il y a de nombreuses données à prévoir avant de se lancer.

 

Concrétiser son projet

 

Avant de démarrer une entreprise, il y a de nombreuses étapes à voir, mais la plus importante est d’aller plus loin que son idée de départ. Avant d’aller plus loin, il faut voir tous les points qui font qu’un projet puisse devenir une entreprise rentable. Pour ce faire, on peut réaliser un business model afin de définir clairement les différents éléments-clés de votre entreprise ainsi que ce qu’elle apporte. Cela impose déjà de travailler son projet et de permettre de se rendre compte de sa viabilité. Pour le réaliser, il faut également faire une étude de marché qui permet de comprendre qui sont les principaux concurrents, les cibles et la manière dont fonctionne ce marché. 

C’est de cette façon que l’on peut passer d’une idée à un véritable projet entrepreneurial. Une fois que cette étape est réalisée, on peut commencer à se renseigner pour créer son entreprise, comprendre comment elle va devoir s’articuler afin que cela soit un projet rentable et de pouvoir en vivre. En revanche, pour démarrer son activité, il faut des fonds pour avoir un capital solide. On peut avoir besoin de louer des locaux, d’acheter du matériel ou des produits. Pour ce faire, il est souvent nécessaire de trouver un moyen de financement.

 

Financer son entreprise

 

Une entreprise peut être un véritable gouffre financier, c’est pour cela qu’il faut un apport conséquent au moment de la création. D’autant plus si l’on espère employer des personnes rapidement. Ainsi, si l’on ne dispose pas de fonds suffisants, la meilleure façon est de renseigner auprès d’organismes bancaires pour obtenir un prêt professionnel. En effet, c’est souvent la solution adoptée par des entrepreneurs pour démarrer leur activité. Sous réserve de présenter un dossier bien documenté, on peut se voir octroyer un prêt d’un montant conséquent pour financer son projet. 

Cela ne signifie pas que la banque possèdera quoi que ce soit dans le projet, seulement que vous devrez rembourser cette somme sur une durée plus ou moins longue variant de 2 à 7 ans. Lorsqu’une entreprise se développe rapidement, son chiffre d’affaires peut vite grimper et rembourser un prêt même de 100 000 € peut se faire relativement rapidement.

 

Autoentrepreneur ou plus ?

 

Si l’on a l’âme d’un entrepreneur, il n’est pas obligatoire de commencer par ouvrir une SARL ou une SAS par exemple, on peut aussi devenir autoentrepreneur. Ce statut particulier permet de démarrer une activité et d’engendrer un certain montant de chiffre d’affaires avant d’envisager de changer le statut de son entreprise. Effectivement cela ne concerne que les entrepreneurs qui souhaitent travailler en indépendant, cependant cela peut être une très bonne solution pour démarrer son activité. On peut profiter de nombreux avantages fiscaux et avoir une gestion complètement simplifiée. 

Cela peut être un moyen pour tester son projet dans un cadre favorable et avec des risques moindres. On peut toujours demander un financement de la part d’une banque, mais dans une moindre mesure. C’est un statut qui offre une grande indépendance et une opportunité unique. Si l’on hésite à se lancer complètement dans l’aventure entrepreneuriale, on peut commencer par là pour voir si l’on s’en sent bien capable et comment évolue son projet.

 

Les nouveautés concernant le statut d’autoentrepreneur en 2023

 

Le statut d’autoentrepreneur a beaucoup évolué depuis les dernières années, poussé par un gouvernement qui souhaite inciter et simplifier l’entrepreneuriat. Les démarches vont encore être simplifiées, puisqu’elles seront désormais centralisées sur guichet unique. C’est sur cette plateforme qu’il faudra se rendre afin de créer son autoentreprise, mais aussi pour effectuer certaines formalités. Tout est réalisable en ligne, afin de rendre toujours plus accessible les différentes démarches, que ce soit pour la création ou la fermeture d’une entreprise. 

De nouveaux plafonds de chiffre d’affaires sont également entrés en vigueur depuis le 1er janvier 2023. Désormais, le plafond de chiffre d’affaires pour les entrepreneurs qui ont une activité d’achat revente sera de 188 700 €. En ce qui concerne les activités de prestation de services ou libérales, le plafond s’élèvera lui à 77 700 €. C’est une bonne nouvelle pour les entrepreneurs qui peuvent envisager une activité avec des chiffres d’affaires de plus en plus conséquents. Si ces plafonds sont dépassés, pas de panique, il y a une tolérance de deux années consécutives à franchir avant de se voir basculer dans un régime différent plus adapté à la situation. De plus, les cotisations sociales ont été abaissées, ce qui rend le statut d’autoentrepreneur plus intéressant, en particulier face à l’inflation.

Partager sur