• bitcoinBitcoin (BTC) $ 17,031.98 0.17%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,264.07 0.21%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999903 0.09%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 0.999526 0.14%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 0.998731 0.12%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.389842 0.15%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.100150 2.71%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.317757 1.01%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.911545 0.91%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 5.48 0.47%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 79.29 2.17%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000009 1.44%
  • okbOKB (OKB) $ 21.11 1.68%
  • solanaSolana (SOL) $ 14.17 1.23%
  • daiDai (DAI) $ 0.999190 0.09%
  • tronTRON (TRX) $ 0.053369 0.08%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 6.22 0.29%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 7.06 3.36%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 16,969.12 0.21%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 10.14 2.09%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 19.57 0.02%
  • moneroMonero (XMR) $ 143.56 1.64%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.085888 1.62%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 112.05 0.96%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 4.56 0.54%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.019213 0.46%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 4.38 0.96%
  • eosEOS (EOS) $ 0.958342 2.49%
  • aaveAave (AAVE) $ 63.71 2.29%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 0.898822 1.77%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 41.69 0.2%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 3.94 0.87%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.212748 1.69%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022700 0.04%
  • makerMaker (MKR) $ 630.42 1.22%
  • neoNEO (NEO) $ 7.09 1.37%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 25.45 0.12%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022102 0.22%
  • kusamaKusama (KSM) $ 30.62 1.89%

En 2022, la dématérialisation des documents administratifs devrait-elle être imposée aux entreprises ?

Par souci d’éco-responsabilité, de nombreuses entreprises ont pris la sage décision de dématérialiser la totalité de leurs documents administratifs. Résultat, moins de paperasse, un gain de temps et d’argent considérable et surtout, un impact positif sur la santé de notre chère planète ! Sous ce rapport, des associations environnementales telles que Greenpeace ou WWF France se sont félicitées pour cette tendance. Celles-ci ont même appelé à une extension de la dématérialisation à l’ensemble des entreprises. Qu’en est-il aujourd’hui ?

 

Le papier et le bois des arbres

 

Bien qu’il soit possible de fabriquer du papier sans bois, aujourd’hui, la grande majorité du papier utilisé par les entreprises est encore produite à partir de cellulose, une fibre végétale que l’on trouve dans les arbres. En France métropolitaine, la consommation annuelle de papier s’élève à 8,8 millions de tonnes en moyenne. Si l’on tient compte du fait que la production mondiale de papier atteint les 420 millions de tonnes, on comprend facilement l’impact énorme que cela peut avoir sur les forêts. D’après « Pappers », un rapport publié en 2013 par le WWF, « près de 30 % des déforestations dans le monde ont lieu pour répondre à la demande croissante en bois destiné à la production de ce fameux papier. Ici, la dématérialisation des documents administratifs s’impose comme une solution adéquate !

 

L’impact sur l’environnement

 

Outre son impact sur la couverture forestière, la production de papier nuit grandement à l’environnement au sens large du terme. En effet, pour produire une tonne de papier blanc, il faut 2 500 litres d’eau et 17 arbres. De plus, toujours selon les données du rapport « Pappers », la production de papier génère chaque année 2,6 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Cela représente l’équivalent de 44 % des émissions annuelles de la France.

 

Dématérialisation des documents administratifs : quelle est la situation en France ?

 

Le taux de dématérialisation est encore faible dans l’hexagone et dans les départements d’outre-mer. Seuls 10 % des factures émises par les entreprises de plus de 50 salariés sont dématérialisées. Cette dématérialisation permettrait pourtant de faire des économies en termes de papier, d’encre et de traitement des données. Nous aurions donc tout à y gagner ! Cependant, les choses ne sont pas si simples… Parmi les principaux freins existants, on peut citer le manque de confiance dans les systèmes informatiques et les difficultés financières que cela représente pour certaines entreprises. Ici, de nombreux entrepreneurs parlent d’un manque de rentabilité à court terme. Il y a donc un vrai défi à relever au niveau des mentalités, mais aussi des moyens financiers alloués par l’État afin d’accompagner les sociétés dans cette mutation numérique.

 

Imposition de la dématérialisation : quelles solutions pour demain ?

 

Aujourd’hui, la dématérialisation des documents administratifs n’est pas obligatoire en France. Pourtant, comme nous l’avons vu plus haut, elle représente un réel enjeu d’un point de vue environnemental. Les choses semblent bouger puisque, selon les dernières informations relayées par le site Internet spécialisé Dicomat, un rapport confidentiel du ministère de la Transition écologique et solidaire, envisage d’imposer prochainement la dématérialisation des factures aux entreprises françaises. Affaire à suivre…

Partager sur