• bitcoinBitcoin (BTC) $ 20,203.00 0.26%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,353.43 0.03%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.31%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 0.999370 0.38%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.493538 2.01%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 0.998874 0.33%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.431277 0.74%
  • solanaSolana (SOL) $ 33.94 0.69%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.064749 0.88%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 6.37 1.49%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000011 0.58%
  • daiDai (DAI) $ 0.998674 0.47%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.847715 1.03%
  • tronTRON (TRX) $ 0.062524 0.44%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 6.74 0.4%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 20,209.00 0.38%
  • okbOKB (OKB) $ 15.60 0.71%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 54.32 1.01%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 7.80 0.52%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 27.60 0.51%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 12.87 1.54%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.119381 1.4%
  • moneroMonero (XMR) $ 146.15 0.23%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 122.24 0.17%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.023782 1.33%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.54 1.03%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 5.99 2.36%
  • eosEOS (EOS) $ 1.17 2.35%
  • aaveAave (AAVE) $ 77.88 1.17%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.08 0.26%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022664 0.28%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 49.30 0.69%
  • makerMaker (MKR) $ 848.44 0.41%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.273561 2.78%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 4.70 2.03%
  • neoNEO (NEO) $ 8.71 2.53%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022075 0.38%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 27.12 0.21%
  • kusamaKusama (KSM) $ 42.92 1.76%

Comment se protéger de la fraude au président?

 

 

Apparue depuis plus d’une décennie, la fraude au président est l’une des formes d’escroquerie en entreprise qui peinent à être éradiquée. Faisant partie des « fraudes aux faux ordres de virement », cette forme d’arnaque touche aussi bien les PME que les plus grandes entreprises. Ses conséquences peuvent mettre en péril l’avenir des entreprises victimes. Heureusement, il est possible de s’en protéger en mettant en place quelques bonnes pratiques. Découvrez dans cet élément comment se prémunir de la fraude au président.

 

Qu’est-ce que la fraude au président ?

 

La fraude au président est une attaque qui consiste à soutirer des informations à une entreprise en vue de l’escroquer. Généralement, le mode opératoire de cette arnaque est le même et repose sur trois étapes essentielles :

  • La phase préparatoire au cours de laquelle les escrocs récoltent des informations ciblées sur l’organigramme de la société à attaquer. À cet effet, ils emploient l’ingénierie sociale.
  • L’approche pendant laquelle les délinquants entrent en contact avec l’un des collaborateurs de l’entreprise. Ce dernier est choisi en tenant compte de sa fonction dans l’entreprise. Très souvent, les assistantes de direction et les membres de l’équipe comptable sont les plus vulnérables. De cette relation, les escrocs parviennent à usurper l’identité du supérieur hiérarchique, ordonnant de ce fait le virement en urgence de fonds sur un compte bancaire.
  • Le virement réalisé, les fonds sont automatiquement dispersés dans différents comptes à l’étranger. Il devient de ce fait difficile de les retrouver.

Les conséquences d’une telle opération peuvent être très lourdes pour l’entreprise, mais aussi pour le collaborateur ayant réalisé le virement. Bien que le principe soit connu de tous, il est réellement nécessaire de se prémunir contre la fraude au président en entreprise pour ne pas en faire les frais.

 

Se protéger de la fraude au président : comment faire ?

 

Les fraudes aux présidents ne sont pas couvertes par les assurances. Il est de la responsabilité de chaque entreprise de former ses salariés à ce type de fraude afin qu’ils aient les bons réflexes. À cet effet, plusieurs mesures peuvent être mises en place pour limiter cette escroquerie.

 

Communiquer et sensibiliser les salariés

Le mode opératoire de ce type de fraude semble anodin au point où l’on peut estimer en être à l’abri. Pourtant, il suffit d’une minute d’inattention pour en payer les pots cassés. Pour être à l’abri de ce type d’escroquerie, la première mesure est de sensibiliser tous les salariés de votre entreprise. Du service secrétariat qui peut délivrer la moindre information anodine jusqu’au comptable qui peut effectuer les virements, chacun doit être informé des risques auxquels il peut être exposé.

 

Mettre en place des procédures de contrôle et de sécurité

Dans la lutte contre la fraude au président, aucune action ne doit être laissée pour compte. Pour se mettre réellement à l’abri, il s’avère nécessaire de mettre en place des procédures assez rigoureuses. La première est celle de la double signature pour l’exécution de règlements à partir d’un certain montant. Cela diminue le risque d’usurpation d’identité. Aussi, toute exécution de virements internationaux doit faire l’objet d’une vérification supplémentaire. Par ailleurs, les paiements doivent être initiés sur la base d’une pièce justificative, idéalement d’une facture. Le demandeur doit être clairement identifié dans l’organigramme de l’entreprise. Une fois toutes ces mesures mises en place, elles doivent être respectées en toute circonstance et quelle que soit l’imminence de la situation.

Partager sur