• bitcoinBitcoin (BTC) $ 27,132.00 0.75%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,892.09 1.61%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999391 0.07%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.08%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.515771 1.87%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.373636 2.9%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.072335 1.1%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.908315 1.58%
  • solanaSolana (SOL) $ 21.22 2.66%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 94.79 2.04%
  • tronTRON (TRX) $ 0.076443 2.67%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 5.28 0.94%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.03%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000009 0.63%
  • daiDai (DAI) $ 0.999175 0.12%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 27,163.00 0.81%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 5.08 1.31%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 6.43 0.01%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 10.58 2.6%
  • okbOKB (OKB) $ 46.04 0.1%
  • moneroMonero (XMR) $ 146.69 0.91%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 18.08 1.34%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.092155 0.23%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 114.57 1.32%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 4.98 6.5%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 4.87 4.36%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.020022 0.11%
  • eosEOS (EOS) $ 0.907379 2.42%
  • aaveAave (AAVE) $ 64.36 1.99%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 0.857738 1.79%
  • neoNEO (NEO) $ 10.45 2.54%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 32.81 0.9%
  • makerMaker (MKR) $ 666.89 5.43%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.200493 1.76%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 38.00 1.56%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022878 0.07%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 1.75 6.33%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022243 0.05%
  • kusamaKusama (KSM) $ 26.32 1.54%

Comment obtenir un Kbis ?

Qu’est-ce qu’un Kbis ?

 

Un Kbis est un document officiel qui permet de certifier l’existence d’une entreprise. Il s’agit d’une sorte de carte d’identité pour les entreprises, car il établit leur existence et leur activité. 

Le Kbis (Kurzname Bilan Information Societe) est donc un certificat qui délivré par la chambre des métiers et de l’artisanat et qui atteste que la société est en règle avec les autorités françaises. 

Ce document est indispensable à toute entreprise souhaitant exercer une activité commerciale ou artisanale. Il contient principalement des informations sur :

  • la forme juridique de l’entreprise, 
  • sa date de création, 
  • son adresse, 
  • sa raison sociale ainsi que le nom des dirigeants.

 

Qui est habilité à demander un Kbis ?

 

Toute entreprise commerciale ou agricole, qu’elle soit enregistrée ou non au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), est habilitée à demander un Kbis. Il s’agit d’un document officiel qui atteste de l’existence et de la validité juridique d’une société. 

Ce document peut être demandé par différentes personnes : le gérant d’une société, les associés, un tiers mandaté par la société (un avocat par exemple) mais également tout organisme public ou privé ayant besoin de vérifier l’identité juridique et financière d’une entreprise. Le Kbis peut aussi être requis pour obtenir :

  • un prêt bancaire, 
  • une subvention, 
  • des aides publiques ou pour signer des contrats commerciaux.

Quels sont les documents nécessaires pour obtenir un Kbis ?

 

Les documents nécessaires pour obtenir un Kbis sont essentiels. Ils incluent : 

• Le formulaire de demande de Kbis, rempli et signé par le gérant ou le représentant légal de l’entreprise ; 

• Une pièce d’identité du gérant ou du représentant légal ; 

• Des documents prouvant la création et l’immatriculation de l’entreprise, tels que les statuts, les décisions d’associés et les actes constitutifs ; 

• Un exemplaire des statuts enregistré au greffe du tribunal de commerce ; 

• Les informations sur le capital social et la composition du capital social (montant apporté par chaque associé). 

Enfin, il est nécessaire que le dossier soit accompagnée des frais requis.

 

Quels sont les délais d’obtention d’un Kbis ?

 

Les délais d’obtention d’un Kbis varient en fonction du type de structure dont il est question. Pour une société commerciale, le Kbis est disponible 48 heures après l’enregistrement au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). 

Pour les associations, le délai peut aller jusqu’à 3 semaines. Il n’est pas nécessaire d’effectuer une demande spécifique auprès des services compétents pour obtenir un Kbis. Effectivement, ce document est automatiquement envoyé par courrier à l’adresse indiquée lors de l’immatriculation. 

Enfin, pour les entreprises individuelles, le délai d’attente est généralement plus long et peut s’étendre à 6 semaines après la déclaration sur le site Infogreffe ou auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent.

 

Quel est le coût d’un Kbis ?

 

Le coût d’un Kbis varie en fonction de la forme juridique de l’entreprise. Pour les entreprises individuelles, le coût est généralement compris entre 25 et 40 euros alors que pour les sociétés commerciales, le prix est plus élevé et peut aller jusqu’à 200 euros. Il faut aussi prendre en compte des frais supplémentaires liés à l’envoi postal ou à un service d’accélération des démarches administratives. 

Il existe des moyens pour réduire ces coûts : certaines chambres de commerce proposent des services gratuits pour obtenir un Kbis et certains sites internet permettent de faire une demande en ligne sans frais supplémentaires. Dans tous les cas, il est crucial de vérifier toutes les informations avant de souscrire à un abonnement car le coût total peut être plus élevé que prévu.

 

Quels sont les avantages à obtenir un Kbis ?

 

Les avantages à obtenir un Kbis sont nombreux. Cet extrait du registre du commerce et des sociétés permet véritablement d’accéder à de nombreuses informations sur une entreprise : 

– Sa date de création ; 

– Son siège social ; 

– Les statuts juridiques et le capital social ; 

– La forme juridique de la société et son numéro SIRET ; 

– Les dirigeants ainsi que leurs informations personnelles, etc. 

 

De plus, le Kbis est obligatoire pour pouvoir exercer certaines activités commerciales, notamment les professions réglementées telles que les agents immobiliers ou les courtiers. Il est également nécessaire pour la conclusion de certains contrats et lorsque vous souhaitez ouvrir un compte bancaire professionnel. Enfin, l’obtention d’un Kbis peut faciliter votre recherche d’investisseurs ou partenaires commerciaux potentiels.

 

Quelles sont les différentes méthodes d’obtention d’un Kbis ?

 

L’obtention d’un Kbis est un processus obligatoire pour toute entreprise. Il existe plusieurs méthodes pour obtenir ce document indispensable. 

La première méthode consiste à se rendre en préfecture ou sous-préfecture et à déposer une demande de Kbis auprès des services compétents. Cette démarche peut également être réalisée par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne, en fournissant les informations nécessaires et en payant les frais de dossier. 

Une autre méthode est celle du greffe du tribunal de commerce qui, après vérification des pièces justificatives, peut donner accès au Kbis. 

Enfin, il existe des organismes spécialisés proposant des services sur mesure pour obtenir le Kbis rapidement et sans tracas administratifs. Ces sociétés sont habilités par l’État pour procurer le document à partir des informations transmises par leurs clients.

 

Quels sont les risques encourus si l’on n’obtient pas un Kbis ?

 

Les risques encourus en ne pas obtenant un Kbis sont considérables, et dépendent directement de la nature de l’activité exercée. 

Réellement, un Kbis est indispensable pour exercer légalement toute activité commerciale ou industrielle en France. Être à jour dans les formalités administratives imposées par le Code de commerce permet aux entreprises de faire preuve de leur existence légale auprès des autorités compétentes, mais également auprès des partenaires commerciaux. 

Si le Kbis n’est pas régularisé, la société peut alors se voir infliger des sanctions pouvant aller jusqu’à la dissolution judiciaire, sans compter les amendes et les frais juridiques qui peuvent être engagés. De plus, la non-inscription au registre du commerce implique que la société ne dispose pas d’un numéro SIREN et qu’elle ne peut donc pas bénéficier d’avantages fiscaux ou sociaux accordés aux entreprises inscrites. 

Partager sur

Inscrivez-vous à la newsletter

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Les articles du moment