• bitcoinBitcoin (BTC) $ 20,013.00 0.18%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,335.26 0.98%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.08%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.479527 2.3%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.08%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.427649 0.95%
  • solanaSolana (SOL) $ 33.43 0.49%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.064349 6.15%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 6.32 2.23%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000011 0.98%
  • daiDai (DAI) $ 0.999224 0.28%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.824466 0.64%
  • tronTRON (TRX) $ 0.062087 1.09%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 6.52 3.4%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 20,004.00 0.46%
  • okbOKB (OKB) $ 15.36 1.83%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 53.98 1.35%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 27.48 0.97%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 7.62 1.09%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 12.77 2.24%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.117783 1.31%
  • moneroMonero (XMR) $ 144.37 1.06%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 120.33 1.1%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.023425 2.26%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.48 1.51%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 5.94 2.84%
  • eosEOS (EOS) $ 1.17 2.23%
  • aaveAave (AAVE) $ 76.87 1.25%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.06 1.33%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022653 0.11%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 49.03 0.22%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.274999 2.26%
  • makerMaker (MKR) $ 831.99 3.17%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 4.69 0.09%
  • neoNEO (NEO) $ 8.72 1.65%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022061 0.18%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 26.79 1.47%
  • kusamaKusama (KSM) $ 42.81 1.63%

Comment faire le bilan comptable d’une TPE?

 

Après l’avoir soigneusement préparé, il faut réaliser son bilan comptable tous les ans. Cela permet de clore l’exercice. Voici les étapes à suivre pour que tout se passe bien !

Réaliser un bilan comptable : les étapes à suivre

 

Afin de communiquer un bilan comptable complet et strict, il faut suivre un processus définit à la base. Une TPE peut en effet établir son plan comptable elle-même. Néanmoins, en cas d’erreur, elle sera exposée à des pénalités. Si l’entreprise ne peut pas faire appel à un expert-comptable, elle peut utiliser un logiciel de comptabilité pour TPE. Vous en saurez plus ici. Dans tous les cas, pour tenir un bilan d’entreprise, il faut effectuer :

  • la comptabilité des flux d’achat et de vente ;
  • la comptabilité des prêts et des diverses créances ;
  • la mise en valeur de tous les stocks en cours ;
  • le calcul des provisions ;
  • le calcul des avances ou des acomptes.

Comment fonctionnement les écritures comptables ?

 

L’entreprise doit préserver un document écrit des flux physiques et financiers pouvant impacter sur son patrimoine. Les enregistrements comptables sont notés sur 3 registres distincts :

  • le journal retraçant par ordre chronologique toutes les opérations comptables quotidiennes ;
  • le grand livre qui va résumer la totalité des comptes de l’entreprise ;
  • la balance qui va reprendre les comptes du grand livre en mentionnant les mouvements de débit et de crédit.

Il est essentiel de bien étudier cela.

 

Les autres bilans à mettre en avant

 

Le bilan financier

La lecture du bilan comptable est facilitée par le regroupe de divers éléments par ordre de liquidité et surtout d’exigibilité. Ce bilan recense la capacité de la TPE à rembourser ses dettes si l’on se base sur sa comptabilité.

 

Le bilan fonctionnel

Le bilan fonctionnel est une version remaniée du bilan comptable. Le classement s’effectuera en fonction du financement, de l’exploitation et de l’investissement. C’est un bilan important qui va montrer le financement de l’entreprise, avec les fonds de roulement et ses réels besoins.

 

Le bilan prévisionnel

C’est un bilan utile dans le sens où on y décrira les éventuelles liquidités financières auprès des organismes de crédit ou dans le cadre de la mise en place d’un business plan. Il peut être fait pour les 10 prochaines années.

 

Utiliser un logiciel comptable

 

Lors du choix d’un logiciel comptable, il faut à tout prix penser à son accessibilité et son usage intensif. Comme les TPE ont peu de ressources humaines, c’est généralement le chef d’entreprise qui doit gérer sa comptabilité. Le logiciel de comptabilité doit être simple à utiliser ici.

 

Une personnalisation en fonction des besoins de la société

Chaque entreprise étant différente, le logiciel doit pouvoir être personnalisable. La saisie doit être rapide et simple afin de gagner le plus temps possible. 

Une interconnexion entre les multiples logiciels doit être possible : facturation, paie, immobilisations, liasse fiscale… Cela permet d’avoir un bilan comptable complet. 

 

Choisir un logiciel puissant

L’investissement réalisé dans un logiciel comptable doit pouvoir être rentabilisé. Ainsi, vous devez pouvoir :

  • importer les données dans le logiciel ;
  • synchroniser votre compte bancaire ;
  • annexer les dossiers facilement ;
  • utiliser un tableau de bord.

Qu’en est-il de la sécurité du logiciel comptable ?

Les données mises dans votre logiciel sont confidentielles. Pour vous assurer de cela, il faut vérifier la mise à jour des diverses règlementations fiscales.

Le label FEC et DGFIP garanti que les documents créés par le logiciel doivent respecter les normes des procédures fiscales.

Enfin, le processus EDI va s’assurer que le transfert des données est entièrement sécurisé et ce, dans le respect des préconisations de l’administration.

Partager sur