• bitcoinBitcoin (BTC) $ 20,186.00 0.18%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,350.73 0.23%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999888 0.35%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 1.00 0.29%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.498593 3.05%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.07%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.431282 0.74%
  • solanaSolana (SOL) $ 33.90 0.83%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.064767 0.91%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 6.37 1.5%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000011 0.51%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.21%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.847739 1.03%
  • tronTRON (TRX) $ 0.062504 0.4%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 6.73 0.28%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 20,180.00 0.24%
  • okbOKB (OKB) $ 15.63 0.56%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 54.56 0.57%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 7.88 1.51%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 27.60 0.53%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 12.86 1.57%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.120075 0.82%
  • moneroMonero (XMR) $ 146.31 0.34%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 123.11 0.88%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.023844 1.07%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.57 0.5%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 6.01 2.08%
  • eosEOS (EOS) $ 1.17 2.38%
  • aaveAave (AAVE) $ 77.88 1.17%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 1.08 0.32%
  • compound-usd-coincUSDC (CUSDC) $ 0.022657 0.32%
  • bitcoin-svBitcoin SV (BSV) $ 49.31 0.7%
  • iotaIOTA (MIOTA) $ 0.273691 2.74%
  • makerMaker (MKR) $ 841.39 1.24%
  • pancakeswap-tokenPancakeSwap (CAKE) $ 4.70 1.83%
  • neoNEO (NEO) $ 8.70 2.68%
  • cdaicDAI (CDAI) $ 0.022091 0.31%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 27.11 0.24%
  • kusamaKusama (KSM) $ 42.97 1.65%

Comment créer son entreprise en 2022 ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la création d’entreprise a le vent en poupe en France depuis l’avènement de la crise sanitaire. En 2021, nous avons recensé un total de 995 900 entreprises nouvellement créées. Ce qui correspond à une hausse de 17 % par rapport à 2020, année du précédent record. Un fait d’autant plus étonnant quand on sait que 2020 a été une année particulièrement compliquée en raison du confinement et du virage à 360°C qui s’est opéré.

Le succès de l’entrepreneuriat peut s’expliquer par l’attrait de l’indépendance financière. Il faut également reconnaître que le régime d’auto-entrepreneur présente de nombreux avantages qui attirent la plupart des nouveaux entrepreneurs chaque année. L’entrepreneuriat se présente également comme une solution face au chômage, qui touche plus de trois millions de Français. À tout cela s’ajoutent des motivations souvent personnelles comme le goût de l’aventure professionnelle, la recherche de la reconnaissance et la réussite par ses propres moyens, le suivi d’une passion, etc. Si vous aussi, vous avez toujours ressenti le besoin ou l’envie de vous émanciper professionnellement, découvrez comment créer son entreprise aujourd’hui.

Faites-vous aider par un expert-comptable

Beaucoup de personnes ont de très bonnes idées d’entreprise, avec un projet et un business plan plus ou moins précis en tête. Elles peuvent même avoir quelques pistes concernant les possibilités de financement. Cependant, toutes ne savent pas par où ni comment commencer pour maximiser leurs chances de réussite. Pour vous aider à vous lancer, nous vous recommandons de vous faire aider par un cabinet d’expertise-comptable. Un expert-comptable n’est pas juste un prestataire qui tient votre comptabilité et qui établit les comptes de votre entreprise. Au fil du temps, les missions des experts-comptables se sont diversifiées et actuellement ce sont des professionnels capables d’accompagner les entrepreneurs lors des premières étapes de la création d’entreprise. Ils peuvent également vous aider sur le volet juridique et sur la gestion de votre entreprise en général. Vous pouvez suivre ce lien pour en savoir plus sur tout ce qu’un cabinet d’expertise-comptable peut vous apporter afin de développer votre entreprise.

Pour en revenir à la création de l’entreprise, un expert-comptable peut vous aider en amont dans votre réflexion pour déterminer le régime et le statut juridique qui vous conviennent. Grâce à leurs connaissances multidisciplinaires et à leur expérience, les experts-comptables peuvent faire office de conseillers et d’appui technique, surtout pendant cette étape ô combien cruciale où tous les choix à faire seront déterminants et parfois irréversibles.

Enfin, un expert-comptable peut prendre en charge toutes les démarches administratives de la création de votre entreprise et vous aider à trouver un financement. Ce qui vous fera gagner du temps tout en vous permettant d’éviter les erreurs de débutant.

partenaire entreprise

Les démarches de la création d’entreprise

La création d’entreprise se divise en plusieurs étapes. Plusieurs tâches doivent être réalisées avant d’effectuer les formalités administratives. Pourtant, force est de constater que de nombreux entrepreneurs, n’ayant pas bénéficié de conseils avisés, s’acquittent directement de ces formalités avant même d’avoir peaufiné leurs business plans par exemple. Pour éviter ce type d’erreur, voici les étapes à suivre, dans le bon ordre.

Bien définir son projet et son business plan

Vous avez déjà sûrement visualisé une activité, le modèle économique qui va avec et probablement de nombreux points très précis la concernant, mais vous devez aller plus loin que les réflexions « génériques ». À partir des produits et services que vous souhaitez vendre, identifiez avec précision vos cibles ou vos personas d’acheteurs. Demandez-vous si ce que vous proposez peut créer de la valeur pour vos clients. Il est en effet impératif de vous mettre à la place de vos clients.

Ensuite, demandez-vous comment vous allez gagner de l’argent très concrètement. Si vous jugez faisable et viable le business model visualisé, testez votre idée commerciale en approchant quelques personnes dont le profil correspond à votre persona d’acheteur. Vous pouvez, pour cela, envisager des méthodes comme le « Minimum viable product » ou le fameux « proof of concept ». Votre business model sera alors le socle de votre business plan.

Faire une étude de marché

Tout d’abord, une étude de marché permet de mieux connaître son marché ainsi que ses perspectives, ses opportunités et l’évolution de sa demande. Cela vous aidera dans votre démarche afin de satisfaire la clientèle tout en anticipant ses nouvelles tendances et les changements de comportement des consommateurs.

En outre, l’étude de marché est un bon moyen de collecter des données fiables qui vous serviront tout au long de la vie de l’entreprise. L’étude de marché est toujours utile et pertinente même pour les entreprises déjà en activité.

Trouver un financement

Si vous ne possédez pas les fonds nécessaires pour lancer votre activité, vous devez financer votre projet d’entreprise. Vous avez plusieurs possibilités, notamment l’emprunt, les aides à la création d’entreprise et les levées de fonds. Les aides peuvent se présenter sous forme d’allègement fiscal et/ou social.

Choisir la bonne forme juridique

La prochaine étape consiste à étudier les options possibles en matière de structure juridique. Cette étape est très importante dans la mesure où cela influe sur les formalités administratives de la création de l’entreprise, son régime fiscal et social et sa gestion au quotidien, entre autres. Vous aurez le choix entre le statut d’entreprise individuelle, son format simplifié ou sa version autoentreprise, les différentes formes de sociétés commerciales (SARL, EURL, SAS, SASU) et le statut de société civile immobilière.

Réaliser les démarches nécessaires

Il ne vous reste plus qu’à effectuer les formalités de création de votre entreprise en réalisant une déclaration d’activité auprès du CFE (centre de formalité des entreprises) et en y joignant un justificatif de domicile, une déclaration de non-condamnation et une déclaration d’insaisissabilité.

Pour cette étape, vous avez besoin de rédiger vos statuts, de déposer le capital social à la banque ou auprès d’un notaire, de réaliser une publication dans un JAL (journal d’annonces légales) et de déposer le dossier complet au greffe du Tribunal de commerce.

Qui peut créer une entreprise ?

Selon le cas ou la situation professionnelle, il est possible que l’administration française vous empêche de créer votre entreprise. Pour pouvoir aller au bout de votre projet de création, vous devez respecter quelques conditions. La création est légalement autorisée pour :

  • Les individus majeurs de nationalité française ;
  • Les étrangers majeurs titulaires d’une carte de résident valide ;
  • Les étrangers majeurs bénéficiant d’une carte de séjour temporaire (dossier à étudier au cas par cas avant accord) ;
  • Et les ressortissants majeurs de la principauté de Monaco, de la Principauté d’Andorre ou de la République populaire d’Algérie, grâce aux conventions dérogatoires.

Par ailleurs, l’intéressé devra remplir certaines conditions pour pouvoir exercer les métiers de l’hôtellerie et de la restauration, les services à la personne, les services d’intermédiaires de commerce et les ventes à prix réduit.

Quel coût pour créer une entreprise ?

La réalisation des formalités a un coût qui varie en fonction du type d’entreprise à créer et des tâches confiées aux prestataires. En soi, la rédaction des statuts n’est pas assujettie à des frais, mais si vous confiez cette tâche à un avocat ou un notaire, cela vous coûtera aux alentours de 2 000 euros (plus ou moins 500 euros). Certaines plateformes juridiques facturent la rédaction de statut à raison de 200 euros HT.

La publication dans un JAL coûte aux alentours de 190 euros en France métropolitaine. Prévoir une quarantaine d’euros de plus dans les DOM-TOM. Concernant l’immatriculation, les coûts sont fixés à 60 euros pour une activité commerciale et varient entre 70 et 300 euros pour une activité artisanale. En somme, créer une entreprise peut vous coûter entre 250 et 3 040 euros.

Partager sur