Fiche N° 2-2 Prévention - Détection    
OUTIL : ANALYSE CRITIQUE DES COMPTES ANNUELS ORIENTÉE DÉTECTION


 ANALYSE DES COMPTES ANNUELS EN VUE D'UNE APPROCHE DU NIVEAU DE DIFFICULTES DE L'ENTREPRISE  A COMBINER  AVEC L'OUTIL DIAGNOSTIC SANS ELEMENT CHIFFRE BASE SUR LES RELATIONS AVEC LES TIERS  

 1. ANALYSE TRADITIONNELLE DU BILAN AVEC RECLASSEMENT DU LONG TERME 

 

   
 ACTIF   PASSIF 
 Capital économique   Capital financier ou 
 capitaux permanents 
 
 Investissements
 proprement dits
 
Capitaux propres
 Fonds de roulement 
 net 
 
 Capitaux empruntés
 (dettes à long
 et moyen terme
 
 Actif Circulant   Fonds de roulement net 
 financier 
 
Stocks  Emprunts et comptes
 courants CT
 
Créances commerciales Découverts bancaires CT
Autres créances Dettes commerciales CT
Liquidités Autres dettes CT
 Total Actif Circulant   Total dettes -1 an 
 
 

 

 

   
 En conclusion : si Actif circulant > Dettes -1 an : PAS DE PROBLEME THEORIQUE
 
 

 

 2. ANALYSE DU BILAN :  

 ORIENTEE " PREVENTION ET TRAITEMENT DES DIFFICULTES " ACTIF DISPONIBLE - DETTES EXIGIBLES 

 ACTIF DISPONIBLE - DETTES EXIGIBLES 

  •  Si l’Actif circulant est < aux Dettes court terme, alors l’entreprise peut théoriquement rencontrer des problèmes :

il faut faire une analyse plus fine orientee prevention et traitement des difficultes, pour apprécier si l’entreprise peut fonctionner normalement.

  •  Analyse plus fine 

 Par exemple : si les délais de paiement clients sont courts ou très courts et si les délais de paiement fournisseurs sont très longs, il n’y a pas de problème réel à prévoir. 

sinon avec le tableau ( Cf. fiche outils 3.4.5 ): 1. Il faut retraiter vos dettes à court terme pour passer :   aux dettes exigibles :  c'est-à-dire une partie du passif court terme à savoir celui qui donne lieu à un paiement immédiat. 

  •  Notion utilisée dans la définition légale 1985 de l’état de cessation des paiements.

 Puis, aux dettes exigées : 

  •  passif plus réduit que le passif exigible
  •  notion utilisée par les tribunaux de commerce : une approche plus souple et permettant de développer l’utilisation des procédures amiables.

 2. Parallèlement, il faut retraiter également, l’actif circulant afin de ne recenser que les actifs disponibles (trésorerie) et les actifs « créances » qui peuvent se transformer en cash à court délai (en général 1 mois). 

  -   Les créances  commerciales et autres créances. 

 Ne pas omettre : 

  1.  D’exclure les clients douteux
  2.  D’exclure les débiteurs divers et les créances diverses non encaissables rapidement 

 - Les liquidités : il faut les retenir toutes 

 ANALYSE DES POSTES BILAN PLUS DETAILLEE POUR AFFINER LE PRE-DIAGNOSTIC 

 

   
   PM : Audit classique   Pré-diagnostic 
   A retraiter   Incidences sur situation nette   Clignotants des difficultés et/ou révélateurs 

 3.1 Immobilisations incorporelles  :  

  •  frais d’établissement amortis sur une durée trop longue
  •  charges inscrites à tort en immobilisations
X X Diminution des actifs Diminution des actifs  

 3.2 Immobilisations corporelles : 

  •  cessions  non justifiées  (pour exemple pour un seul problème de trésorerie) 
  •  charges inscrites à tort en immobilisations
  •  durée d’amortissement trop longue
X X Diminution des actifs  X 

 3.3 Immobilisations financières : 

  1.  Dans le cadre des « petits groupes », s’intéresser aux :
  •  Clôtures  décalées non harmonisées dans le groupe entraînant des problèmes de cut-off dans les sociétés prises individuellement.
  •  Plus-values « internes » dans le groupe lors de cessions internes.

2. Titres de participation sur justificatifs de propriété

  1.  Augmentation des avances aux sociétés du groupe
X Diminution des actifs

 X 

 X  

 

 X 

 3.4 Actif circulant : 

  •  stocks : 
     - Surévaluation
     - insuffisance de provision
     - variation anormale du niveau des stocks 
     d’une année sur l’autre
     
  •  Clients : 
     - Allongement des délais d’encaissements 
     - Absence de relances client 
     - Insuffisance de provision
     

     - Portefeuille de commandes : inexistant ou de 
      mauvaise qualité  
     

X X X Elimination d’actifs Elimination d’actifs  X  X 
 X 
    X 
 

 3.5 Trésorerie : 

  •  Dégradation de la trésorerie avec forte augmentation des dettes
  •  Absence de prévisions de trésorerie 
     X 
 X 
 

 3.6 Capitaux propres : 

  •  Perte de la moitié du capital (TC) * 
  •  Report de date de convocation de l’assemblée d’approbation des comptes (TC)  * 
     X 
 X 
 

 3.7 Provision risques et charges : 

  •  Voir si redressements fiscaux (ou sociaux) comptabilisés ou non
  •  Voir si litiges prud’homaux sensibles et ou importants, comptabilisés ou non
X X Augmentation des dettes Augmentation des dettes Nouvelle culture Loi Perben Anticipation Procédure de sauvegarde

 3.8 Dettes financières : 

  •  Nouveaux emprunts :

Vérifier l’objet du financement :

 - Des immobilisations à acquérir -> OK
 - Du cycle d’exploitation « restructuration » 
 - Concours obtenus sur le nom du dirigeant pour
 les besoins de l’entreprise (avec reprise au nom de
 l’entreprise PV AG)
 - Mise en place de Dailly notifié (au lieu et place du
 découvert).
 

     X 
 X  X 
 

 3.9 Découverts autorisés :  

 Utilisation totale ou non des autorisations d’en cours, escompte, Dailly
 dépassements systématiques 
 

     X  X 
 3.10 Dettes commerciales : voir évolution d’une année sur l’autre, car si allongement systématique.      X 

 3.11 Dettes fiscales et sociales : 

  •  forte augmentation d’une année sur l’autre
  •  faire sortir l’état des privilèges et si nombreuses inscriptions (TC) *
     X  X 
 
 

 

TC : Tribunal de commerce

 

   

 En conclusion 

  1.  Ne pas hésiter à contacter le CIP si les clignotants sont nombreux 
  2.  Et prendre les mesures nécessaires de restructurations, de négociations financières, etc… 
 
 

 



retour
Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.